Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'Iran "se venge" de Trump pour le meurtre du général Soleimani – vidéo

© Sputnik . Soheil GhanbarzadehL'Iran fait ses adieux au général Soleimani
L'Iran fait ses adieux au général Soleimani - Sputnik France, 1920, 13.01.2022
S'abonner
Alors que l’Iran vient de commémorer l’anniversaire de la mort du général Soleimani, tué dans la nuit du 3 janvier 2020 par un drone américain sur ordre de Donald Trump lors d’un déplacement en Irak, une vidéo d’animation publiée sur le site d’Ali Khamenei montre un robot qui "venge" cet assassinat.
Une vidéo d'animation, qui montre un robot de combat iranien diriger le viseur d'un drone contre l'ex-Président américain Donald Trump pour venger la mort du général Qassem Soleimani, a été publiée sur le site du dirigeant suprême iranien Ali Khamenei.
La vidéo, d'une durée d'un peu moins de deux minutes, présente un pirate informatique guidant un robot qui se déplace dans les rues de la Floride en direction de la résidence de Donald Trump qui partage tranquillement une partie de golf avec plusieurs amis. Agile, le robot passe sous la grille de la résidence et entre à toute vitesse dans une zone protégée dont il fait un "relevé". Il poursuit sa course au milieu du gazon verdoyant avant de repérer sa cible. Avant d'appuyer sur le bouton, le pirate envoie un message à Donald Trump:
"Le tueur de Soleimani et celui qui a donné l'ordre [de tuer le général iranien, ndlr] le paieront."

"La main de la vengeance"

Le 3 janvier dernier, jour du deuxième anniversaire de l’assassinat de Qassem Soleimani, le Président iranien Ebrahim Raïssi a menacé de vengeance les anciens dirigeants américains dont Donald Trump responsables, selon lui, de l'opération.
"Tant mieux si un procès équitable contre M.Trump, [l'ancien secrétaire d'État Mike] Pompeo et d'autres criminels est lancé afin de juger leur crime horrible. Sinon, je dis à tous les hommes d'État américains, ne doutez pas que la main de la vengeance sortira de la manche de la communauté musulmane", a-t-il déclaré, cité par l’AFP.
Il a pris la parole lors d'un rassemblement à Téhéran marquant cette date.

L’assassinat

Il y a deux ans, le général Qassem Soleimani, chef de la Force al-Qods, une unité d'élite du corps des Gardiens de la révolution islamique iraniens, a été tué par un drone américain sur ordre de Donald Trump lors d’un déplacement en Irak.
Qassem Soleimani et son bras droit, l’Irakien Abou Mehdi al-Mouhandis, qui dirige la milice Kataeb Hezbollah, ont été tués dans la nuit du 2 au 3 janvier 2020 dans une opération dirigée par un drone dans la région de l'aéroport de Bagdad.
Washington considère que Qassem Soleimani a été impliqué dans l'organisation de l'attaque contre l'ambassade des États-Unis à Bagdad le 31 décembre 2019.
En représailles, l'Iran a réalisé des frappes contre des bases américaines en Irak.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала