Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 21.09.2021
Présidentielle 2022
La prochaine élection présidentielle française va se dérouler du 10 au 24 avril 2022.

Stella Kamnga: "Le modèle d’assimilation ne fonctionne plus car les politiques ont baissé les bras"

© AFP 2021 GERARD JULIENDes policiers français lors d'une opération de police dans les quartiers nord de Marseille
Des policiers français lors d'une opération de police dans les quartiers nord de Marseille - Sputnik France, 1920, 13.01.2022
S'abonner
Exclusif
Remise sur le devant de la scène politique par Éric Zemmour, l’assimilation est un concept souvent mal compris. Dans son livre "La France n’est plus la France", la chroniqueuse défend un modèle selon elle mis en péril par "l’idéologie décoloniale".
"Il y a aujourd’hui en France des quartiers qui ne sont plus français. Ce n’est pas une insulte de le dire!", tonne Stella Kamnga devant les caméras de Sputnik.
Dans son livre-entretien La France n’est plus la France (éd. du Verbe Haut), la jeune femme de 27 ans retrace son –sinueux– parcours. Violentée par son oncle, maltraitée par son père, Stella Kamnga quitte le Cameroun en 2017 pour suivre des études de gestion à Paris. Celle qui est désormais chroniqueuse dans l’émission "Les Grandes Gueules" sur RMC estime que la France est en réalité loin de l’image d’Épinal que l’on s’en fait depuis l’étranger.
"Quand on veut aller dans un pays, on s’attend à ce que ce pays nous accueille avec ses spécificités. Les étrangers n’éprouvent plus le besoin de s’assimiler car ils ne trouvent plus une société “française”, mais une autre partie de leur pays, de leur communauté ou de leur village en venant en France! C’est le drame de cette immigration", déplore Stella Kamnga.
Pire, selon elle, "le modèle d’assimilation français ne fonctionne plus car les politiques ont baissé les bras depuis plusieurs années". La chroniqueuse en veut pour preuve l’influence grandissante de l’idéologie dite "décoloniale" dans le débat public, portée notamment en France par la militante "afroféministe" Rokhaya Diallo.
"On essaie aujourd’hui de tuer l’“âme française”! On est en train de la remplacer par quelque chose qu’elle n’est pas: la dictature des minorités, du genre ou de la race. On essaie en réalité de fissurer la France", s’insurge la jeune femme.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала