Crise ukrainienne: Macron applaudit "l’influence" de l’Europe, Moscou pointe sa dépendance à l’Otan

© AFP 2022 LUDOVIC MARINEmmanuel Macron
Emmanuel Macron - Sputnik France, 1920, 16.01.2022
Saluant, pour le dossier ukrainien, "la stratégie du dialogue [qui] est toujours payante", Emmanuel Macron souligne auprès du JDD que "l’Europe n’a rien perdu de son influence", ni "de son rôle d’équilibre". Ceci, alors que Moscou met en lumière la dépendance de l’UE à l’Otan et aux États-Unis.
Sur fond de négociations russo-occidentales houleuses à Genève, à Bruxelles et à Vienne, en matière de sécurité, notamment sur la situation à la frontière russo-ukrainienne, Emmanuel Macron s’est félicité, auprès du Journal du dimanche, de la voie du "dialogue" suivie, selon lui, par Washington.
Or, les États-Unis ne cessent d’accuser massivement Moscou de créer un prétexte pour envahir l’Ukraine, les délais de cette prétendue invasion étant "définis". Des informations démenties à maintes reprises par la Russie.
Pourtant, pour le Président de la République, "les États-Unis font aujourd'hui ce qu[’il fait lui-même] depuis plusieurs années: ils parlent aux Russes", ce qui n’est pas facile. Selon lui, cela est nécessaire "plus que jamais" si l’Europe ne veut pas en rester "à un statu quo inquiétant pour tous et pour notre sécurité collective".
Rappelant que c’est notamment en suivant la voie du dialogue que la France et l’Allemagne avaient toujours mené leurs négociations avec la Russie sur les accords de Minsk, Emmanuel Macron considère que c’est une "preuve que la stratégie du dialogue est toujours payante".

L’Europe et "son rôle d’équilibre"

Poursuivant, le chef de l’État français a considéré que "l’Europe n’[avait] donc rien perdu de son influence et de son rôle d'équilibre".
Au mois de décembre, alors que Paris s’apprêtait à prendre la présidence du Conseil de l’Union européenne, Emmanuel Macron avait martelé à l’Élysée que l’Europe devait se donner les moyens d’être "puissante dans le monde"et "pleinement souveraine".

Pour Moscou, l’UE a détruit tous les canaux de communication

Or, quant à l’état des relations entre Bruxelles et Moscou, la Russie juge qu’elles ont été dégradées notamment par l’Union européenne, comme l’a souligné le 14 janvier Sergueï Lavrov dans le cadre de sa grande conférence de presse annuelle.
"Nous regrettons que l’Union européenne ait elle-même détruit tous les mécanismes il y a sept ans et demi [avec le rattachement de la Crimée à la Russie, ndlr], y compris ceux dans le cadre desquels les aspects pratiques de sécurité ont été discutés […]. Tous les canaux de communication avec l'Union européenne sont détruits par nos collègues européens", a déploré le ministre russe des Affaires étrangères.
Qui plus est, il a jugé que l’Union européenne n’était pas indépendante en matière de sécurité vis-à-vis des États-Unis et de l’Otan.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала