Fin de la prise d'otages dans une synagogue du Texas, le ravisseur est mort

© Photo Pixabay / FleimaxUne voiture de police
Une voiture de police - Sputnik France, 1920, 16.01.2022
La prise d'otages survenue samedi dans une synagogue de Colleyville, au Texas, où quatre personnes avaient été retenues par un homme armé, a pris fin dans la soirée après l'intervention du FBI.
Tous les otages ont été libérés samedi soir et sont sains et saufs. Le forcené est mort, a annoncé le chef de la police de Colleyville, Michael Miller, lors d'une conférence de presse.
L'homme avait retenu quatre personnes, dont le rabbin, dans la synagogue de la congrégation de Beth Israël à Colleyville, située entre Dallas et Fort Worth, dans l'Etat du Texas. Un des otages avait été libéré dans l'après-midi.
Des journalistes présents sur les lieux ont indiqué avoir entendu des bruits d'explosions, peut-être des grenades assourdissantes, et des coups de feu peu avant que le gouverneur du Texas, Greg Abbott, n'annonce la fin de la prise d'otages.
"Nos prières ont été entendues. Tous les otages sont vivants et en sécurité", a écrit Greg Abbott sur Twitter.

Le FBI établit un contact avec le ravisseur

Le FBI a identifié le forcené mais a déclaré ne pas vouloir immédiatement révéler son identité. L'agence a refusé de confirmer la cause de sa mort, précisant qu'une enquête était en cours.
Les forces de l'ordre avaient indiqué être intervenues après avoir reçu des appels alors que le service religieux était diffusé en direct sur Facebook.
Des négociateurs du FBI avaient rapidement établi le contact avec le forcené, qui demandait à parler avec une femme retenue dans une prison fédérale.
Avant que la retransmission du service ne soit interrompue, on pouvait entendre l'homme fulminer et parler de religion et de sa soeur, a rapporté le journal Fort Worth Star-Telegram.
L'homme répétait qu'il ne souhaitait faire de mal à personne et qu'il croyait qu'il allait mourir, a ajouté le journal.
Joe Biden a été informé de la situation et le Premier ministre israélien Naftali Bennett a déclaré sur Twitter prier pour la sécurité des otages.
Un représentant américain au fait de la question a dit à ABC News que le preneur d'otages avait affirmé être le frère de la scientifique pakistanaise Aafia Siddiqui, condamnée à 86 ans de prison en 2010 pour avoir tiré sur des soldats américains et des agents du FBI, et qu'il réclamait sa libération.
Aafia Siddiqui est détenue dans une prison fédérale près de Fort Worth. Son avocat, Marwa Elbially, a déclaré à CNN que l'homme n'était pas le frère d'Aafia Siddiqui. Il a appelé à la libération des otages, ajoutant que la famille d'Aafia Siddiqui condamnait ses actes "haineux".
Le Conseil des relations américano-islamiques (CAIR), un groupe de défense des musulmans, a condamné la prise d'otages: "Cette attaque antisémite contre des juifs américains se recueillant dans une synagogue est un acte abject".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала