L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Covid-19

Le nombre de Français soutenant le pass vaccinal en chute, selon un sondage

© REUTERS / CHRISTIAN HARTMANNDes drapeaux français brandis lors d'une manifestation anti-pass sanitaire à Paris, le 21 août 2021
Des drapeaux français brandis lors d'une manifestation anti-pass sanitaire à Paris, le 21 août  2021 - Sputnik France, 1920, 16.01.2022
En deux semaines, l’enthousiasme des Français vis-à-vis du projet des autorités de remplacer le pass sanitaire par un pass vaccinal a diminué. Selon un sondage de l’Ifop pour le JDD, ils ne sont que 58% à le soutenir, soit 5 points de moins par rapport à début janvier.
Le Parlement s’apprête à trancher ce dimanche sur le projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal, adopté par l’Assemblée le 15 janvier en deuxième lecture et devant être finalement débattu par le Sénat. Le nombre de Français favorables à cette mesure qui doit rapidement entrer en vigueur est en baisse, selon un sondage réalisé par l’Ifop pour le Journal du dimanche.
Ainsi, selon ces chiffres, 58% des personnes interrogées sont pour le pass vaccinal, ce qui représente 5 points de moins que ce qu’avait montré le sondage réalisé par le même institut pour LCI et Le Figaro début janvier (63%). Ceci contre 42% se disant opposés à la mesure (soit +5 points par rapport au même sondage susmentionné).

Plein soutien des sympathisants de LREM

Parlant de la répartition des sondés selon l’appartenance politique, les sympathisants de La République en marche (LREM) sont pour cette mesure à 93%, suivis de ceux du Parti socialiste (PS) (76% de favorables), des Républicains (LR) et d'Europe-Écologie-Les Verts (EELV), qui la soutiennent à 72% et 62% respectivement.
Les sondés qui se disent proches de La France insoumise (LFI) et du Rassemblement national (RN) sont plutôt opposés au pass vaccinal (à 55% et 53%).

Quid de la vaccination obligatoire?

Face à la recrudescence du nombre de cas en France, le gouvernement a introduit une dose de rappel obligatoire pour chaque citoyen si celui-ci veut que son pass ne se voit pas désactivé. Or, Emmanuel Macron se dit encore opposé à l’obligation vaccinale.
Interrogés dans le cadre du même sondage pour le JDD sur cette idée, 59% des Français soutiennent cette dose de rappel. Un chiffre en baisse par rapport à celui établi par une précédente enquête menée au mois de novembre.

Des journalistes de l’AFP agressés

Alors que ce 16 janvier se tient la lecture définitive du texte du projet de loi relatif à l’instauration du pass vaccinal pouvant être applicable dès la fin de la semaine prochaine, le 15 janvier a été marqué par des manifestations contre celui-ci et la dose de rappel à travers le pays.
Par rapport au week-end dernier, leur envergure a diminué. Le principal rassemblement, quelque 7.000 personnes selon l’Intérieur, s’est tenu à Paris, où une équipe de l’AFP a été violemment agressée. Deux journalistes ainsi que les agents de sécurité qui les accompagnaient ont rapporté avoir été menacés de mort et frappés, l’un des gardes ayant reçu une bouteille sur la tête, lui ouvrant le cuir chevelu, d’après les informations de l’agence.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала