Maroc: ouverture d'une enquête après la mort d'une Française tuée sur un marché

Un couteau - Sputnik France, 1920, 16.01.2022
La brigade de la police judiciaire relevant du district provincial de Sûreté de Tiznit a ouvert, samedi, une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent pour interpeller le suspect présumé dans une affaire de coups et blessures à l’aide de l’arme blanche, ayant entraîné la mort d'une ressortissante étrangère.
Les données préliminaires de l'enquête laissent penser que le suspect a agressé la victime et a causé sa mort à l’aide d’un objet tranchant alors qu’elle se trouvait au marché municipal de Tiznit, indique la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, notant que les investigations sont en cours pour élucider et déterminer les motifs de cet acte.

Individu interpellé

Les éléments de la préfecture de Sûreté d'Agadir ont interpellé, samedi, un individu de 31 ans, sans antécédent judiciaire, pour son implication présumée dans l'homicide volontaire et la tentative d'homicide volontaire ayant visé deux ressortissantes étrangères à Tiznit et à Agadir.
Le suspect a été filmé par une caméra de surveillance d'un commerce au marché municipal de Tiznit, entrain d'agresser mortellement une Française à l'arme blanche, avant de prendre la fuite et d'être arrêté à Agadir où il a également tenté d'agresser physiquement les clients d'un café au niveau de la bande côtière, dont une ressortissante belge qui a été transportée à l'hôpital pour y recevoir les soins nécessaires, indique la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.
Les éléments de la préfecture de Sûreté d'Agadir ont interpellé, samedi, un individu de 31 ans, sans antécédent judiciaire, pour son implication présumée dans l'homicide volontaire et la d'homicide volontaire ayant visé deux ressortissantes étrangères à Tiznit et à Agadir.
Les procédures de pointage effectuées sur les bases de données de la Sureté nationale et sur les registres médicaux ont montré que le prévenu a été déjà admis au service de psychiatrie de l'Hôpital Hassan I de Tiznit durant un mois, du 25 septembre au 25 octobre 2021, sur ordre de réquisition émis par l'autorité locale, ajoute la même source.
Le mis en cause a été placé en garde à vue pour les besoins de l'enquête judiciaire ordonnée par le parquet compétent à l'effet d'élucider les circonstances et les motifs de ces actes criminels, conclut le communiqué.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала