Accusé de haute trahison, l’ex-Président ukrainien fait un petit somme au tribunal de Kiev - vidéo

© Sputnik . Stringer  / Aller dans la banque de photosPetro Porochenko près du tribunal de Kiev le 17 janvier 2022
Petro Porochenko près du tribunal de Kiev le 17 janvier 2022 - Sputnik France, 1920, 17.01.2022
À peine rentré, l’ancien chef d’État ukrainien Petro Porochenko a comparu devant le tribunal pour haute trahison. Au cours de la plaidoirie de son avocat, l’ex-Président s’est autorisé une micro-sieste.
Ce 17 janvier, les spectateurs de la chaîne YouTube "Le pouvoir judiciaire de l’Ukraine" ont pu regarder en direct la convocation au tribunal de l’ancien Président ukrainien Petro Porochenko, milliardaire et actuel chef du parti Solidarité européenne. Pourtant soupçonné de haute trahison, il a été observé endormi.
La vidéo de la salle d’audience montre que, pendant que son avocat Igor Golovan prononce sa plaidoirie, Petro Porochenko ferme les yeux, s’appuie sur son bras droit et fait un petit somme d’environ une minute.
L’ex-dirigeant du pays est arrivé au tribunal directement depuis l’aéroport de Kiev où il avait atterri à bord d’un avion en provenance de Varsovie, après une "tournée diplomatique".
Selon l’homme politique, au contrôle des passeports, la police des frontières ukrainienne a d’abord saisi sa pièce d’identité mais la lui a ensuite retournée.

Porochenko sent le "soutien du peuple"

Au moment de quitter la Pologne, à l’aéroport de Varsovie, M.Porochenko avait été questionné par la presse pour savoir s’il avait peur de regagner l’Ukraine.
"Non, je ne crains rien parce que j’ai le soutien du peuple d’Ukraine, et eux, ils disent des mensonges ", a-t-il lancé.

Plus de 100 enquêtes

En décembre 2021, la justice ukrainienne a ordonné de saisir les biens de Petro Porochenko dans le cadre d’une affaire de haute trahison.
Les autorités ukrainiennes actuelles soupçonnent l’ex-Président d’avoir facilité, en 2014 et 2015, l’achat d’environ 50 millions d’euros de charbon à des entreprises ukrainiennes qui s’étaient retrouvées dans des zones non contrôlées par Kiev dans le Donbass.
M.Porochenko, qui a perdu l’élection présidentielle de 2019 face à Volodymyr Zelensky, lie les poursuites engagées à son encontre à "la chute de popularité" de son successeur.
Le chef du parti Solidarité européenne évalue à 130 le nombre d’enquêtes ouvertes ces derniers temps contre lui, dont à peu près 40 sont par ailleurs classées.
Les ambassades américaine, britannique et canadienne à Kiev ont indiqué "suivre de près" les poursuites contre Petro Porochenko.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала