"Je suis Dieu, je peux le faire": un SDF pousse une femme sur les rails dans le métro de New York

Métro de New York - Sputnik France, 1920, 17.01.2022
Un déséquilibré a poussé une femme devant une rame de métro à New York. La victime, Américaine d’origine asiatique, aurait été choisie au hasard. Le maire de la ville assure que le métro reste un endroit sûr.
Un SDF qui a poussé une femme sur les rails à la station Times Square à New York, qui est décédée, est connu des services judiciaires et a un lourd passé psychiatrique. Il était régulièrement admis dans des hôpitaux psychiatriques et prend des médicaments depuis plus de 20 ans, a indiqué au New York Post sa sœur. De plus, l’homme dénommé Simon Martial, 61 ans, a été récemment libéré de prison après y avoir passé deux ans pour un vol.
Les faits se sont produits le 15 janvier à 9h40 à la station Times Square du métro new-yorkais. Simon Martial s’est approché d’une femme et l’a poussée alors qu’une rame entrait en station. La victime est décédée sur le coup.
Peu de temps après, Simon Martial s’est rendu aux policiers. Le même jour, il a été inculpé de meurtre. Ses motivations ne sont pas connues.

"Va te faire foutre! Oui parce que je suis Dieu. Oui je l'ai fait. Je suis Dieu, je peux le faire", a-t-il hurlé devant les journalistes lorsqu’il a quitté le poste de police pour être déféré devant un juge. "Elle a volé ma veste, voilà pourquoi", a-t-il ajouté.

Selon les forces de l’ordre, la victime, Michelle Alyssa Go, 40 ans, ne connaissait pas l’agresseur. Ce dernier avait d'abord approché une autre femme, non asiatique, qui, inquiète, s'est éloignée, selon la police, citée par le New York Post.
La victime était cadre supérieur chez Deloitte Consulting, selon une page LinkedIn portant le même nom et une photo de la victime. L’attaque suscite des inquiétudes au sein de la diaspora asiatique de la ville.

"Métro sûr"

Le 16 janvier, Eric Adams, maire de New York, s’est rendu sur place. Il a assuré que le métro restait un endroit sûr. L’élu a noté que la proportion des actes de délinquance commis dans le métro ne représente que 1,7% des chiffres globaux de la ville.

"Nous avons un système de métro sûr. Les policiers des transports en commun ont fait leur boulot", a-t-il déclaré aux journalistes, cité par The Villager.

Selon Kathleen O'Reilly, chef adjointe de la police new-yorkaise, au moment de faits, six officiers étaient affectés à la sécurisation de la station.

"Malheureusement, ces incidents se produisent. Ils sont rares, mais celui-ci est vraiment atroce et perturbant", a-t-elle avancé, cité par le New York Post.

Pour mieux prévenir les crimes commis dans le métro, les autorités municipales se sont récemment engagées à accroître la présence des policiers et des équipes de services sociaux et aident les SDF y vivant à trouver un abri.

Miraculée

Un jour plus tôt, le 14 janvier dans la soirée, le trafic a été interrompu sur une ligne du métro de Bruxelles après un incident semblable. Un jeune homme a délibérément poussé une femme sur les rails à la station Rogier.
Apercevant la personne sur la voie, le conducteur a freiné à temps. La victime, saine et sauve, en état de choc, a été remontée sur le quai par des passagers.
L’agresseur a pris la fuite, mais a été interpellé quelques minutes plus tard. Il s’agit d’un homme de nationalité française de 23 ans, déjà connu de la justice en France pour des faits liés aux stupéfiants; en Belgique il s'est fait remarquer des services de police pour "vol à l'étalage", relate RTL.be.
Comme pour l’incident à New York, ses motivations ne sont pas connues. L’agresseur ne connaissait pas la victime. Sur les images de vidéosurveillance, on le voit en t-shirt en plein hiver et sans masque. L’individu a été inculpé pour tentative de meurtre. Un expert psychiatre a été désigné afin d'évaluer sa santé mentale.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала