La Russie, la Chine et l’Iran sur le point de manœuvrer dans le golfe Persique

© Sputnik . Vitali Ankov  / Aller dans la banque de photosLe grand navire de lutte anti-sous-marine Amiral Tribouts lors d'un exercice (archive photo)
Le grand navire de lutte anti-sous-marine Amiral Tribouts lors d'un exercice (archive photo) - Sputnik France, 1920, 18.01.2022
Un grand navire de lutte anti-sous-marine et un croiseur russes sont arrivés en Iran. La Flotte russe du Pacifique parle d’un début imminent d’exercices navals conjoints russo-sino-iraniens dans le golfe Persique.
La Russie, l’Iran et la Chine s’essaieront à des manœuvres navales conjointes, a annoncé ce mardi 18 janvier le service de presse de la Flotte russe du Pacifique.
Le 17 janvier, un groupe naval de la Flotte du Pacifique comprenant le croiseur lance-missiles Variag, le grand navire de lutte anti-sous-marine Amiral Tribouts et le navire-citerne Boris Boutoma étaient arrivés dans le port iranien de Chabahar.

"À Chabahar, la délégation de la Marine russe participera à une conférence sur l’organisation d’un exercice des bâtiments de guerre russes, iraniens et chinois", précise le service de presse.

Par ailleurs, les navires russes, qui ont quitté Vladivostok fin décembre, se ravitailleront en vivres, eau et carburant en Iran.
L’ambassadeur de Russie en Iran, Levane Djagarian, avait déclaré à Sputnik que la Russie, l’Iran et la Chine effectueraient des exercices baptisés CHIRU dans la région du golfe Persique fin 2021 ou début 2022. Il a expliqué que ces simulations seraient consacrées à la lutte contre le terrorisme et la piraterie maritime.

Deuxièmes manœuvres en deux mois dans la région

En novembre 2021, l’Iran avait déjà organisé des exercices militaires dans cette région. Ses navires se sont entraînés sur une zone allant de l'est du détroit d'Ormuz au nord de l'océan Indien, au cœur de tensions régionales depuis des décennies, et dans certains secteurs de la mer Rouge, selon la télévision iranienne.
Les manœuvres iraniennes avaient débuté quelques jours après l'annonce par Téhéran de la reprise des discussions sur son programme nucléaire avec les puissances occidentales.

Plusieurs manœuvres au programme

Le même groupe naval russe a participé à des simulations conjointes avec la Marine indienne dans la région du port indien de Cochin le 14 janvier.
Le 11 janvier, la Flotte du Pacifique avait signalé que le Variag et l'Amiral Tribouts étaient entrés dans l'océan Indien. Les équipages avaient effectué des exercices de survie dans les mers du Japon, de Chine orientale et de Chine méridionale.
Pendant sa mission, le groupe naval russe devrait en outre se rendre aux Seychelles à l’occasion du 105e anniversaire d’une escale du croiseur protégé Variag de la Marine impériale de Russie au port de Victoria.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала