Coupe d’Afrique de football: pas d’exorciste pour les joueurs algériens

© AP Photo / Sunday AlambaLe match de football du groupe E de la Coupe d'Afrique des Nations 2022 entre l'Algérie et la Sierra-Léone au stade Japoma de Doula, au Cameroun, le mardi 11 janvier 2022.
Le match de football du groupe E de la Coupe d'Afrique des Nations 2022 entre l'Algérie et la Sierra-Léone au stade Japoma de Doula, au Cameroun, le mardi 11 janvier 2022. - Sputnik France, 1920, 19.01.2022
La Fédération algérienne de football (FAF) a démenti la rumeur faisant état du recrutement d’un "raki", un exorciste, pour annuler le cycle des défaites subies par ses joueurs en Coupe d’Afrique. Un ancien sélectionneur a cependant assuré que cette pratique avait bien eu lieu en 2009, durant la phase de qualification de la Coupe du monde.
Championne en titre, l’équipe d’Algérie de football risque de quitter la Coupe d’Afrique qui se déroule au Cameroun dès le premier tour. Les joueurs coachés par Djamel Belmadi ont concédé un match nul contre la Sierra Leone puis ont été tenus en échec contre la Guinée équatoriale (0-1), mettant ainsi fin à la série d’invincibilité de 35 rencontres sans défaite. Pour une catégorie de fans des Fennecs, ces mauvais résultats ne pouvaient être causés que par des mauvais sorts jetés par des sorciers africains. Les sorciers camerounais, guinéens, sierraléonais et marocains sont pointés du doigt.

"Mauvais œil"

Au lendemain de la défaite contre la Guinée équatoriale, plusieurs "raki", sorte d’imams exorcistes, ont proposé leurs services à l’équipe d’Algérie. Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, un certain Ibn Chanfara a affirmé que le Onze algérien "souffre du mauvais œil bien plus que de la sorcellerie". L’homme se dit prêt à partir au Cameroun avant le match contre la Côte d’Ivoire prévu jeudi 20 janvier. À condition qu’un document de voyage lui soit remis en urgence.
"Malheureusement je n’ai pas de passeport actuellement. Si on me remet mon passeport dès demain, je partirai sur le champ. C’est une question de patriotisme car le football permet d’unir le peuple algérien. Je ne garantis pas la victoire, mais mon travail me permettra de supprimer beaucoup de choses. Je remercie tout le peuple algérien qui m’a demandé de me rendre au Cameroun", a-t-il souligné.
Un supporter camerounais passe devant le stade de Japoma à Douala - Sputnik France, 1920, 11.01.2022
Coupe d’Afrique de football: la police camerounaise enquête après l’agression de reporters algériens
La Fédération algérienne de football (FAF) n’a pas tardé à réagir à la proposition d’Ibn Chanfara et à celles d’autres imams chasseurs de démons. Dans un communiqué rendu public, elle a répondu à la rumeur du recrutement d’un exorciste.
"La Fédération algérienne de football (FAF) tient à informer l’opinion sportive qu’à aucun moment elle n’a fait appel à un quelconque exorciste (Raki) pour venir au Cameroun afin d’apporter ses ‘services’ aux joueurs de la sélection nationale, dans le cadre de sa participation à la CAN TotalEnergies – Cameroun 2021. La FAF déplore et condamne ce genre de rumeurs qui nuisent à l’image de notre sélection nationale, et se réserve le droit d’ester en justice contre tous ceux qui associent leurs noms et/ou activités à ladite sélection et à l’instance fédérale", souligne la FAF.
Contacté par Sputnik, Yazid Wahib, chef de la rubrique sportive du journal El Watan, avoue ne pas comprendre la réaction de la Fédération algérienne de football. "C’est une situation dramatique, nous sommes face à une institution officielle qui répond à une rumeur. Cela prouve que le niveau des responsables de la Fédération algérienne de football est aussi bas que ceux qui ont créé cette rumeur", dit-il.
"Au lieu de déterminer les causes et raisons des deux mauvais matchs de l’équipe nationale, la fédération s’est malheureusement engagée dans une histoire suranaturelle provoquée par des guignols. Alors que la situation est simple, il suffit de trouver des réponses techniques à des problèmes techniques", regrette Yazid Wahib.
Pourtant, il existe un précédent en matière d’exorcisme puisqu’en 2009, l’ancien président de la Fédération algérienne de football Mohamed Raouraoua avait recruté le raki Abou Muslim Belahmar lors de la confrontation avec l’Égypte durant la phase de qualification de la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud. Des faits qui ont été rapportés par Rabah Saadane, qui était alors le sélectionneur de l’équipe nationale d’Algérie, sur un plateau de télévision.
"C’était une hécatombe 48h avant le match car pratiquement tous nos joueurs étaient blessés. On nous disait que les Égyptiens étaient capables de tout, même de faire des choses étranges. Donc ils ont ramené ce Belahmar. Il a perturbé les joueurs, je lui ai dit de ne pas rentrer sur le terrain et de se tenir loin de l’équipe", raconte Rabah Saadane.
Finalement, l’équipe d’Algérie avait réussi à décrocher son ticket pour le Mondial, non pas grâce à Belahmar, mais à la faveur d’un but du pied droit marqué par Antar Yahia.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала