Macron propose de bâtir "un nouvel ordre de sécurité" en Europe avec l'Otan face à la Russie

© AP Photo / Aris OikonomouLe président français Emmanuel Macron s'exprime lors d'une conférence de presse
Le président français Emmanuel Macron s'exprime lors d'une conférence de presse - Sputnik France, 1920, 19.01.2022
Emmanuel Macron a présenté les priorités de la présidence française de l'UE devant le Parlement européen. Il a notamment proposé de bâtir "un nouvel ordre de sécurité" en Europe avec l'Otan face à la Russie et de créer une nouvelle alliance avec l'Afrique .
Les Vingt-Sept doivent s'entendre entre eux dans les prochaines semaines afin de pouvoir proposer un "nouvel ordre de sécurité et de stabilité" à la Russie, a déclaré ce mercredi 19 janvier Emmanuel Macron en présentant les priorités de la présidence française de l'Union européenne à Strasbourg.

"Ces prochaines semaines doivent nous conduire à faire aboutir une proposition européenne bâtissant un nouvel ordre de sécurité et de stabilité. Nous devons le construire entre Européens, puis le partager avec nos alliés dans le cadre de l'Otan, puis ensuite le proposer à la négociation à la Russie", a indiqué le chef de l'État français devant le Parlement européen.

Il a opté pour "un réarmement stratégique de notre Europe comme puissance de paix et d'équilibre, en particulier dans le dialogue avec la Russie" qui "n'est pas une option".

"Ce qu'il nous faut bâtir c'est un ordre européen fondé sur des principes et des règles auxquels nous nous sommes rangés et que nous avons actés non pas contre, ni sans, mais avec la Russie il y a maintenant 30 ans."

Selon le Président, l'ordre européen doit notamment reposer sur le rejet du recours à la force, à la menace et à la coercition, sur le choix libre pour les États de participer aux organisations et alliances, sur l'inviolabilité des frontières et l'intégrité territoriale des pays, ainsi que sur le rejet des sphères d'influence.

Actualiser la Charte des droits fondamentaux

Emmanuel Macron a proposé d'actualiser la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne.
"Je souhaite que nous puissions actualiser cette Charte, notamment pour être plus explicites sur la protection de l'environnement ou la reconnaissance du droit à l'avortement", a-t-il indiqué.
"Nous serons au rendez-vous du combat pour la démocratie libérale [...] pour l'Etat de droit", a insisté le Président français, en soulignant qu'il souhaitait que "l'on consolide nos valeurs d'Européens, qui font notre unité, notre fierté et notre force".

Une nouvelle alliance avec l'Afrique

Le Président français a confirmé que la France allait organiser en février un sommet visant à réinventer le partenariat entre l'Europe et l'Afrique.
"Nous devons proposer une nouvelle alliance aux pays africains" en matière de sécurité, mais aussi d'investissements et de santé, a-t-il déclaré.
L'Europe doit dans les mois à venir franchir une nouvelle étape d’abord à travers un nouveau deal économique et financier avec l’Afrique "avec des propositions d’investissements très concrètes” et aussi aider l'Afrique confrontée à la montée du terrorisme, à son avis.
Cette proposition arrive alors que les relations entre la France et le Mali sont plutôt tendues. Après huit ans d'engagement, Paris a récemment annoncé la fin de l’opération Barkhane après un nouveau coup d’État dans ce pays. Le 15 janvier, le Premier ministre malien de transition, Choguel Kokalla Maïga, a critiqué le bilan de l’intervention militaire française et a évoqué l’intention de remettre en cause les accords bilatéraux. Le 18 janvier, la France a confirmé avoir reçu une demande du Mali de renégocier les accords bilatéraux de défense.

Perspectives d'adhésion pour les Balkans occidentaux

Emmanuel Macron a en outre jugé nécessaire de repenser les relations entre l'Union européenne et les États des Balkans occidentaux en vue de leur redonner des perspectives sincères d'adhésion.
L'UE a "aujourd'hui vocation à [...] savoir repenser notre relation avec [ces] pays [...] et leur donner de manière plus claire, lisible, volontariste, des perspectives sincères d'adhésion", a noté le Président.

Changement climatique

Der l'avis du Président Macron, l'Europe doit passer "des intentions aux actes" dans le domaine du changement climatique. M.Macron a invité les Européens à mettre en oeuvre les engagements pris aux sommets pour le climat de Paris en 2015 et de Glasgow en 2021.
"Durant les prochaines semaines, nous aurons des décisions importantes à prendre" en matière de lutte contre le dérèglement climatique et de protection de la biodiversité, a-t-il dit.

Crise migratoire et espace Schengen

Emmanuel Macron a promis d'oeuvrer pour la réalisation d'une réforme de l'espace de libre circulation de Schengen.
Dans le même temps, il a reconnu le besoin d'une "politique plus efficace mais respectueuse de nos principes pour lutter contre l'immigration irrégulière".
M.Macron a en outre plaidé pour la régularisation des géants du numérique et la création d'un "véritable marché unique du numérique" dans l'UE.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала