Yémen: plus de 60 morts dans un raid aérien, selon Save the Children

© REUTERS / Khaled AbdullahDestruction lors d'une frappe aérienne près de l'aéroport de Sanaa le 26 mars 2015.
Destruction lors d'une frappe aérienne près de l'aéroport de Sanaa le 26 mars 2015. - Sputnik France, 1920, 21.01.2022
Trois enfants et plus de 60 adultes ont été tués vendredi dans des raids aériens au Yémen, a déclaré l'ONG Save the Children sans donner d'autres détails, alors que la coalition menée par l'Arabie saoudite intensifie ses opérations contre les zones contrôlées par les rebelles houthis.
D'après un témoin interrogé par Reuters, une frappe aérienne a touché une prison de la province de Saada, dans le nord du pays, tuant plusieurs personnes, dont des migrants africains.
Selon la chaîne de télévision yéménite Al Masirah, contrôlée par les Houthis, des dizaines de personnes ont été tuées et blessées lors de l'attaque. La chaîne a également montré des images d'hommes tentant de dégager les décombres pour atteindre les personnes piégées sous les gravats, ainsi que les blessés à l'hôpital al-Djamhouri de Saada.
Aucun bilan précis n'a encore été annoncé de source officielle.
La coalition sous commandement saoudien a intensifié ses frappes aériennes sur des cibles militaires houthies, après que le mouvement chiite, soutenu par l'Iran, a mené lundi un assaut sans précédent contre les Émirats arabes unis, pays membre de l'alliance, tiré des missiles et envoyé des drones contre des villes saoudiennes.
Internet a été coupé vendredi dans tout le Yémen (à l'exception de la ville d'Aden, dans le sud du pays), une panne attribuée par les médias houthis à un raid de la coalition saoudienne sur une installation de télécommunications dans la province de Hodeïdah.
Jeudi, la coalition avait fait état d'opérations visant des "capacités militaires des Houthis" à Hodeïdah, des plates-formes de lancement de missiles balistiques dans la province d'Al-Baïda, dans le centre du pays, et des cibles militaires à Sanaa, la capitale yéménite, sous contrôle houthi.
Le conflit, dans lequel la coalition intervient depuis mars 2015, a tué des dizaines de milliers de personnes, déplacé des millions d'autres et poussé le Yémen au bord de la famine.
L'envoyé des Nations unies pour le Yémen, Hans Grundberg, a exprimé vendredi sa vive inquiétude face à l'escalade militaire.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала