Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 21.09.2021
Présidentielle 2022
La prochaine élection présidentielle française va se dérouler du 10 au 24 avril 2022.

Des heurts éclatent en plein rassemblement pro-Zemmour à Nîmes - vidéos

© AFP 2022 GUILLAUME SOUVANTCRS, Blois
CRS, Blois - Sputnik France, 1920, 22.01.2022
Deux personnes ont été légèrement blessées le 21 janvier au soir après des heurts ayant éclaté entre les opposants à Éric Zemmour, venus à un meeting d’environ 200 de ses sympathisants à Nîmes, selon France Bleu.
Une rencontre de sympathisants d’Éric Zemmour à Nîmes a été marquée le 21 janvier par une bagarre impliquant des antifas.
Comme l’a précisé l’antenne locale de France Bleu, les faits se sont déroulés au pied des arènes. Alors qu’un rassemblement de pro-Zemmour avait été annoncé et réunissait environ 200 personnes près de la Brasserie de la Grande Bourse, une quarantaine d’opposants sont venus manifester à proximité.
D’après Le Parisien, des antifas figuraient parmi eux.

Coups de pied, des blessés légers

Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent des individus échanger des coups de pied et de poing, ainsi que des insultes. Un cordon de CRS est arrivé sur les lieux.
Si les heurts n’ont pas fait de blessés graves, deux l’ont été légèrement. Un a été gazé par les forces de l’ordre, l’autre présente des contusions au visage.

Meetings sous haute tension

Depuis qu’Éric Zemmour a officialisé sa candidature à la présidentielle, il n’est pas rare que ses meetings soient marqués par des violences. Par exemple, une trentaine d’antifas ont été interpellés suite aux tensions ayant émaillé son premier meeting à Villepinte, où lui-même a été agressé.
Pas plus tard que le 19 janvier, une trentaine de militants antifascistes venus à sa rencontre à Calais l’ont obligé à écourter sa visite. L’équipe du candidat a déposé plainte pour "entrave à la liberté de réunion et d’expression".

Afflux de membres RN

Ce soir, un nouveau meeting d’Éric Zemmour se tiendra à Cannes où l’eurodéputé RN Gilbert Collard va officialiser son ralliement à Reconquête, selon des médias.
Il devient ainsi la troisième figure politique du Rassemblement national qui le rejoint en l’espace d’une semaine. Plus tôt, c’étaient Jérôme Rivière, chef des députés européens du Rassemblement national, et Damien Rieu, cofondateur de Génération identitaire et collaborateur parlementaire, qui ont pris la même décision.
Antérieurement, l’ancien porte-parole du RN Jean Messiha avait annoncé son ralliement à Éric Zemmour, quelques jours après celui de Guillaume Peltier, cette fois ancien numéro 2 des Républicains qui occupe désormais les mêmes fonctions au sein de Reconquête.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала