Aleksandar Vucic accuse la Fondation Rockefeller de chercher à renverser le gouvernement serbe

© Sputnik . Sergey Mamontov / Aller dans la banque de photosAleksandar Vucic
Aleksandar Vucic  - Sputnik France, 1920, 23.01.2022
Le Président serbe assure que les manifestations des écologistes dans le pays sont financées notamment par la Fondation Rockefeller et n’ont ainsi "rien à voir avec l’écologie".
Les protestations écologistes contre le projet de construction d’une usine d’extraction de lithium dans l’est de la Serbie sont financées par des organisations étrangères souhaitant renverser le gouvernement, estime le Président serbe Aleksandar Vucic.
Dans un entretien accordé à RTV Pink, il a affirmé que ces organisations, dont la Fondation Rockefeller, "donnaient de l’argent" à l’un des chefs de file des protestations, Savo Manojlovic. "Ces actions n’ont rien à voir avec l’écologie", assure le Président.
Il a ainsi réitéré les accusations lancées auparavant par la Première ministre Ana Brnabic, qui avait cité notamment l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) et le British Council parmi les sponsors des manifestations contre la construction de l’usine.

Projet du groupe Rio Tinto

Début décembre, des milliers de manifestants ont bloqué des routes en Serbie en signe de protestation contre un projet soutenu par le gouvernement d’autoriser la compagnie Rio Tinto, géant minier anglo-australien, à extraire du lithium aux alentours de la ville de Loznica.
Selon le plan financier présenté par la compagnie, l’exploitation du lithium pourrait apporter à la Serbie un bénéfice annuel "direct" de plus de 550 millions d’euros ainsi que plus de 780 millions d’euros de bénéfices dans les secteurs connectés.
Or, les opposants au projet pointaient les risques qu’il comportait pour l’écologie, alors que la compagnie promettaient de respecter la législation environnementale en vigueur. Sur fond de protestations, les autorités serbes ont pris la décision de renoncer au projet, qui devrait attirer jusqu’à plus de deux milliards d’euros d’investissements, et de révoquer toutes les licences délivrées à Rio Tinto.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала