Elon Musk propose aux habitants des Tonga d’avoir Internet via Starlink puis se rétracte

© AP Photo / Susan WalshElon Musk
Elon Musk - Sputnik France, 1920, 23.01.2022
Après que les habitants des îles Tonga ont été privés d’Internet par une puissante éruption volcanique, Elon Musk leur a demandé via Twitter s’ils avaient besoin des terminaux Starlink. Pourtant, il a presque tout de suite précisé qu’il s’agissait d’une tâche difficile à accomplir.
Passionné par l’idée de fournir Internet dans tous les coins du monde grâce à une constellation de satellites Starlink, Elon Musk a décidé de proposer le 21 janvier son aide à la population de l’archipel des Tonga, dévasté la semaine dernière par une puissante éruption et un tsunami.
Le milliardaire a réagi sur Twitter à un article de Reuters qui rapportait que les îles risquaient de rester sans Internet pour un mois, le temps que la communication sous-marine soit rétablie.
"Les gens des Tonga pourraient-ils nous faire savoir s'il est important pour SpaceX de leur envoyer les terminaux Starlink?"" a-t-il tweeté tôt vendredi matin.
Le blog WholeMars lui a tout de suite répondu que Shane Reti, membre de la Chambre des représentants de Nouvelle-Zélande, avait déjà fait part sur Twitter de l’envoi lundi à SpaceX d’une lettre avec une proposition semblable.

Il se rétracte

La réponse d’Elon Musk était un peu inattendue. Il s’est avéré qu’amener les terminaux Starlink n’était pas si facile.
"C'est une chose difficile à faire pour nous en ce moment", a indiqué Musk tout en expliquant que l’entreprise n'avait pas assez de satellites connectés par laser au-dessus de cette zone déjà desservie par d’autres en géostation.
"C'est pourquoi je demande une confirmation claire", a-t-il expliqué.
La réaction des internautes a été immédiate. Certains se sont demandé de quelle façon les habitants des Tonga pouvaient répondre sans Internet.

Elon Musk offre de l’aide

Ce n’est pas la première fois qu’Elon Musk veut aider des personnes en situation d’urgence. Ainsi en juillet 2018 il avait proposé d’utiliser des pièces de sa fusée Falcon pour construire un mini-sous-marin et sauver des enfants coincés dans une grotte en Thaïlande par la montée des eaux. Les sauveteurs ayant rejeté l’idée, il les avait accusés de manquer de compétences pour juger de la valeur pratique de l’engin.
Fin septembre, il a livré des terminaux capables d’accéder aux satellites Starlink à des pompiers qui luttaient contre les incendies de forêt dans l’État de Washington.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала