"J'adore travailler pour le Président Obam..": quand Psaki évoque son ex-patron en parlant de Biden

© REUTERS / JONATHAN ERNSTWhite House Press Secretary Jen Psaki holds the daily press briefing at the White House in Washington, U.S. February 25, 2021
White House Press Secretary Jen Psaki holds the daily press briefing at the White House in Washington, U.S. February 25, 2021 - Sputnik France, 1920, 23.01.2022
Il semble que sa collaboration avec le Président Obama ait marqué Jen Psaki, actuelle porte-parole de la Maison-Blanche. C’est ainsi le nom du 44e Président qu’elle a presque prononcé alors qu’elle parlait de Joe Biden
Invitée dans l’émission View le 21 janvier sur ABC, la porte-parole de la Maison-Blanche Jen Psaki a failli prononcer le nom de Barack Obama lorsque l’animatrice Joe Behar lui a demandé si elle voulait partir cette année.
" Je ne sais pas quand je pars. C'est un honneur et un privilège et j'adore travailler pour le Président Obam…-Biden '', a-t-elle déclaré.
Tout en soulignant que collaborer avec Joe Biden était "la meilleure chose possible", car il retire "de la joie" de son travail, Jen Psaki a confié vouloir passer plus de temps avec ses deux enfants, un garçon de trois ans et sa fille de six ans.
Pour rappel, cette dernière, Vivi, a souvent été photographiée à la Maison-Blanche pendant les années Obama.

Sa carrière

Vétéran de la Maison-Blanche qui a travaillé pendant la première campagne présidentielle de Barack Obama en 2008 et a ensuite fait partie de son équipe de communication en tant que secrétaire de presse adjointe et directrice adjointe de communication, Jen Psaki est la porte-parole de l’administration Biden depuis le 20 janvier 2021.
Le 7 mai, elle a pourtant annoncé son intention de quitter son poste l'année prochaine pour passer plus de temps avec sa famille. "Je pense qu'il sera temps que quelqu'un d'autre occupe ce poste dans un an", a-t-elle déclaré à CNN.
Il convient de rappeler que Jen Psaki est également connue pour ses perles verbales. En tant que porte-parole du département d'État américain entre février 2013 et mars 2015, elle a fait une série de déclarations qui ont témoigné de son absence de connaissances dans le domaine de la géographie. Elle a par exemple déclaré qu'il y avait une mer en Biélorussie, a confondu l'Irak et l'Iran et a "déplacé" la ville d'Astrakhan à la frontière ukrainienne.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала