Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 21.09.2021
Présidentielle 2022
La prochaine élection présidentielle française va se dérouler du 10 au 24 avril 2022.

Où en est la cote de popularité de Macron à trois mois de la présidentielle?

© AFP 2022 FREDERICK FLORIN / AFPEmmanuel Macron, ministre de l'économie, à Belfort, le 28 mai 2015.
Emmanuel Macron, ministre de l'économie, à Belfort, le 28 mai 2015. - Sputnik France, 1920, 23.01.2022
Après environ un an d’indices stables, la cote de popularité d’Emmanuel Macron a drastiquement chuté, selon le sondage mensuel de l’Ifop effectué pour le JDD. Ce changement est lié entre autres aux propos polémiques du Président qui souhaite "emmerder les non-vaccinés" et au pouvoir d’achat.
En un mois, Emmanuel Macron a perdu quatre points de popularité, est-il possible d’observer dans le baromètre mensuel de l’Ifop réalisé pour le JDD et rendu public le 22 janvier. Ainsi, le Président de la République n’est soutenu que par 37% de satisfaits par sa politique, tandis que les mécontents représentent 60%, soit cinq points de plus.
"C’est un tournant. Depuis mars 2021, la cote présidentielle demeurait extrêmement stable, figée par une certaine bienveillance à l'égard de la gestion du Covid", analyse Frédéric Dabi, directeur général de l’Ifop.

Explications données

Parmi les raisons de cette chute de popularité évoquées par les sondés, Frédéric Dabi a pointé le souhait d’Emmanuel Macron d’"emmerder les non-vaccinés". Les participants au sondage ont jugé cette phrase "irrespectueuse". Toujours selon M.Dabi, ils ont évoqué une "perte de cohérence" en matière de gestion de la crise sanitaire.
En outre, les personnes questionnées sont préoccupées par le pouvoir d’achat. D’après l’une d’elles, ce point réactive l’image d’un chef de l’État qui "ignore ce que vivent les Français".
Parallèlement, le socle d’Emmanuel Macron reste largement supérieur à celui de son prédécesseur, François Hollande. À trois mois de la présidentielle, celui-ci avait 20% de popularité. Quant à Nicolas Sarkozy, sa cote était de 32% en janvier 2012.

Presque les mêmes résultats dans un autre baromètre

La baisse de sa cote de popularité est également observée dans le sondage BVA pour Orange et RTL du 21 janvier. Seuls 38% des répondants déclarent avoir une bonne opinion du Président de la République, ce qui relève d’une chute de 6% depuis le mois de décembre. Ainsi, c’est la première fois en huit mois que la cote de popularité d’Emmanuel Macron passe au-dessous des 40%.
Des données qui tombent alors que dans les sondages d’intentions de vote Emmanuel Macron dépasse ses adversaires. Ainsi, un baromètre récemment réalisé par Ipsos-Sopra Steria pour Le Monde, la Fondation Jean-Jaurès et le Cevipof, le crédite à 25% au premier tour, contre 15,5%, à égalité, pour Marine Le Pen et Valérie Pécresse.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала