Des étudiants britanniques avertis sur le contenu "offensant" de 1984 d’Orwell

© Photo Ivan Radic1984 d’Orwell
1984 d’Orwell - Sputnik France, 1920, 24.01.2022
L’université de Northampton a averti ses étudiants que le contenu du célèbre roman de George Orwell, 1984, peut les offenser. Pourtant, à l’avis de certains, cette décision contredit l’esprit même du livre qui met en garde contre toute tentative de contrôler les idées.
Si 1984 met en garde contre une société totalitaire et la censure, des étudiants de l’université de Northampton souhaitant le lire ont été avertis de son contenu "offensant et bouleversant".
L’établissement propose d’étudier dans le cadre d’un module intitulé Identité en construction le célèbre roman d’anticipation de George Orwell, 1984. Selon le Daily Mail, le programme prévient que le module aborde "des questions difficiles liées à la violence, au genre, à la sexualité, à la classe, à la race, aux abus sexuels, aux idées politiques et au langage offensant".
Parmi les autres livres au contenu considéré comme "offensant et bouleversant" figurent la pièce Fin de la partie de Samuel Becket, le roman graphique V pour Vendetta d'Alan Moore et de David Lloyd, ainsi que Le sexe des cerises de Jeanette Winterson.

Vers une victoire de Big Brother?

Cité par le média, Andrew Bridgen, membre du Parlement britannique, déplore que nombreux soient ceux qui ont "librement renoncé" à leurs droits pour se conformer à "une société homogénéisée gouvernée par une élite libérale", une société qui protège ces membres contre les idées "extrêmes".
"Il y a une certaine ironie dans le fait que les étudiants, avant de lire 1984, soient avertis du contenu du livre. Des campus de nos universités deviennent rapidement des zones [contrôlées] par Big Brother où la novlangue [inventée par Orwell pour 1984, ndlr] est pratiquée pour restreindre les limites de la pensée", estime-t-il.
De son côté, le biographe d'Orwell, David Taylor, avance que même si des jeunes de 13 ans peuvent trouver certaines scènes du roman "dérangeantes", elles choqueraient à peine les étudiants qui passeraient leur baccalauréat.

Une littérature "traumatisante"

En novembre 2021, le Daily Mail avait révélé que l’université de Warwick avait marqué certains livres – dont "l'Odyssée" d'Homère, des tragédies shakespeariennes et 1984 de George Orwell –avec "des notes de contenu" qui mettaient en garde contre une lecture "pas confortable".
Une de ces "notes de contenu" suggère que l'ensemble du canon littéraire pourrait tout aussi bien faire l'objet d'un seul avertissement.
"L'étude de la littérature implique nécessairement la confrontation d'idées, de mots et d'expériences particuliers que vous pourriez trouver offensants, bouleversants ou inquiétants. Tous les modules que vous suivrez dans le département impliqueront du matériel qui peut être difficile pour certaines personnes, voire traumatisant."
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала