L'armée annonce avoir démis de ses fonctions le Président burkinabé

© AFP 2022 OLYMPIA DE MAISMONTSoutiens de l'armée lors du coup d'Etat au Burkina Faso, le 24 janvier 2022, Ouagadougou
Soutiens de l'armée lors du coup d'Etat au Burkina Faso, le 24 janvier 2022, Ouagadougou - Sputnik France, 1920, 24.01.2022
Intrvenant à la télévision nationale, l'armée a affirmé avoir mis fin aux fonctions du Président Kaboré, alors que plusieurs sources avaient indiqué à Reuters que ce dernier avait démissionné.
L'armée du Burkina Faso a annoncé lundi 24 janvier avoir renversé le Président Roch Kaboré, suspendu la Constitution et dissout le gouvernement ainsi que l'Assemblée nationale.
Après ce coup de force, les militaires s'engagent au "retour à un ordre constitutionnel" dans "un délai raisonnable".
L'annonce a été faite dans un communiqué signé du lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, lu par un autre officier à la télévision nationale.
L'armée souligne que sa prise du pouvoir s'est déroulée sans violence et que les personnes arrêtées se trouvent en lieu sûr.
Précédemment, Reuters avait appris de quatre sources politiques et sécuritaires que le Président Kaboré avait démissionné. Roch Kaboré n'est plus apparu en public depuis des fusillades dans plusieurs casernes de l'armée dimanche, ce que la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest et l'Union africaine ont qualifié de tentative de coup d'État.
Le secrétaire général de l'Onu, Antonio Guterres, a "condamné fermement" le "coup d'État" militaire et a appelé les putschistes "à déposer les armes".
La Russie a exprimé sa préoccupation, annonçant suivre de près la situation au Burkina Faso, selon un communiqué de son ministère des Affaires étrangères.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала