Un jeune policier de la Division Nord de Marseille se suicide avec son arme de service

© SputnikVoiture de police nationale à Paris
Voiture de police nationale à Paris - Sputnik France, 1920, 24.01.2022
La vague de suicides touchant les rangs de la Police nationale se renforce depuis le début de l’année. Un jeune policier de 22 ans affecté à Marseille a été retrouvé sans vie à son domicile dans la nuit de dimanche à lundi.
Un policier affecté à la Division Nord de Marseille a été retrouvé mort à son domicile la nuit dernière, a annoncé la préfète de police des Bouches-du-Rhône. Pierre L. avait 22 ans et une "carrière prometteuse".
Le fonctionnaire a mis fin à ses jours en utilisant son arme de service. Inquietde ne pas recevoir de nouvelles, c’est le père du jeune homme qui a donné l'alerte.

Champion de MMA et bon policier

Sous le choc, ses collègues décrivent Pierre comme un jeune homme qui était "bien intégré" dans les rangs de la police.
"Il avait tout pour réussir, il se préparait à une carrière exceptionnelle, il était très bien intégré et apprécié de sa hiérarchie comme de ses collègues", a déclaré à France 3 un policier qui travaillait avec lui.
"Il pratiquait le MMA à un excellent niveau, c’était un champion", a déclaré une source policière à Actu17.
Le fondateur de MMA GFA et organisateur de shows professionnels de ce sport Jean-François Billon a posté une photo du policier. Pierre L. devait participer à un spectacle à Reims fin février.
"Ce policier marseillais servait son pays avec conviction. Il avait la réputation d'un très gentil garçon et laissait toujours une belle image de lui et du sport. Paix à son âme et courage pour sa famille et ses proches", a-t-il écrit.
"C’est très triste, c’était un très bon policier. Ses collègues sont sous le choc", a ajouté une autre policière.
Une cellule psychologique a été mise en place pour ses proches et ses collègues.
De son côté, la préfecture de police indique qu’une enquête est en cours.

Neuvième suicide policier de 2022

Le porte-parole du Syndicat indépendant des commissaires de Police (SICP) a rendu hommage au jeune agent.
En présentant ses condoléances, la Fédération professionnelle indépendante de la police a rappelé qu’il s’agit du neuvième suicide policier depuis le début de l'année.
Suite au septième suicide, la déléguée nationale du syndicat Unité SGP police-Force ouvrière Linda Kebbab avait dénoncé sur Facebook l’inertie du ministère de l’Intérieur. Face à cette série tragique, le directeur général de la police, Frédéric Veaux, avait reçu syndicats et associations les 20 et 21 janvier.
Au cours des 25 dernières années, plus de 1.100 policiers ont mis fin à leurs jours, soit 44 par an en moyenne, d’après le baromètre de la Mutuelle des forces de sécurité (MGP) qui cite le Cercle de recherche et d'analyse sur la protection sociale (CRAPS), révélé le 7 juin par Franceinfo et Le Monde et effectué auprès de plus de 6.000 policiers.
Un policier - Sputnik France, 1920, 21.01.2022
La vague de suicides qui frappe la police fait réagir les pontes de l'institution
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала