Burkina Faso: coup d’État militaire en direct

Un putsch a eu lieu au Burkina Faso. Le 24 janvier, des rebelles dirigés par le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba ont annoncé à la télévision avoir renversé le Président et suspendu la Constitution.
Découvrez la situation à Ouagadougou, capitale du pays, dans ce diaporama de Sputnik.
© AFP 2022 Radio Télévision du Burkina (RTB)

Les militaires ont renversé le Président Roch Marc Christian Kaboré, dissous le gouvernement et l’Assemblée nationale, suspendu la Constitution et fermé les frontières. Les rebelles l’ont annoncé à la télévision le 24 janvier.

Les militaires ont renversé le Président Roch Marc Christian Kaboré, dissous le gouvernement et l’Assemblée nationale, suspendu la Constitution et fermé les frontières. Les rebelles l’ont annoncé à la télévision le 24 janvier. - Sputnik France
1/10

Les militaires ont renversé le Président Roch Marc Christian Kaboré, dissous le gouvernement et l’Assemblée nationale, suspendu la Constitution et fermé les frontières. Les rebelles l’ont annoncé à la télévision le 24 janvier.

© REUTERS / RTB / Reuters TV

La mutinerie résulte du mécontentement de l’armée face à l’incapacité du pouvoir à faire face aux groupes terroristes État islamique* et Al-Qaïda*. Les problèmes d’intendance ont également exaspéré les militaires.

Sur la photo: le capitaine Kader Ouedraogo du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) annonce à la télévision nationale que l’armée a pris le contrôle du pays.

La mutinerie résulte du mécontentement de l’armée face à l’incapacité du pouvoir à faire face aux groupes terroristes État islamique* et Al-Qaïda*. Les problèmes d’intendance ont également exaspéré les militaires.Sur la photo: le capitaine Kader Ouedraogo du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) annonce à la télévision nationale que l’armée a pris le contrôle du pays. - Sputnik France
2/10

La mutinerie résulte du mécontentement de l’armée face à l’incapacité du pouvoir à faire face aux groupes terroristes État islamique* et Al-Qaïda*. Les problèmes d’intendance ont également exaspéré les militaires.

Sur la photo: le capitaine Kader Ouedraogo du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) annonce à la télévision nationale que l’armée a pris le contrôle du pays.

© REUTERS / Vincent Bado

Lue par les militaires, une déclaration du lieutenant-colonel rebelle Paul-Henri Sandaogo Damiba affirme que "les opérations se sont déroulées sans effusion de sang et sans aucune violence physique sur les personnes arrêtées, qui sont détenues dans un lieu sûr dans le respect de leur dignité".

Sur la photo: des militaires devant le camp Guillaume-Ouédraogo à Ouagadougou après l’éviction du Président Roch Kaboré.

Lue par les militaires, une déclaration du lieutenant-colonel rebelle Paul-Henri Sandaogo Damiba affirme que "les opérations se sont déroulées sans effusion de sang et sans aucune violence physique sur les personnes arrêtées, qui sont détenues dans un lieu sûr dans le respect de leur dignité".Sur la photo: des militaires devant le camp Guillaume-Ouédraogo à Ouagadougou après l’éviction du Président Roch Kaboré. - Sputnik France
3/10

Lue par les militaires, une déclaration du lieutenant-colonel rebelle Paul-Henri Sandaogo Damiba affirme que "les opérations se sont déroulées sans effusion de sang et sans aucune violence physique sur les personnes arrêtées, qui sont détenues dans un lieu sûr dans le respect de leur dignité".

Sur la photo: des militaires devant le camp Guillaume-Ouédraogo à Ouagadougou après l’éviction du Président Roch Kaboré.

© REUTERS / Vincent Bado

La déclaration émane du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration, "qui regroupe toutes les composantes des forces de défense et de sécurité".

Sur la photo: un habitant prend en photo des militaires à Ouagadougou après l’annonce du coup d’État.

La déclaration émane du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration, "qui regroupe toutes les composantes des forces de défense et de sécurité".Sur la photo: un habitant prend en photo des militaires à Ouagadougou après l’annonce du coup d’État. - Sputnik France
4/10

La déclaration émane du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration, "qui regroupe toutes les composantes des forces de défense et de sécurité".

Sur la photo: un habitant prend en photo des militaires à Ouagadougou après l’annonce du coup d’État.

© REUTERS / Vincent Bado

Les militaires ont déclaré que le Président était incapable d’unir la nation pour faire face aux défis auxquels elle est confrontée.

Les militaires ont déclaré que le Président était incapable d’unir la nation pour faire face aux défis auxquels elle est confrontée. - Sputnik France
5/10

Les militaires ont déclaré que le Président était incapable d’unir la nation pour faire face aux défis auxquels elle est confrontée.

© REUTERS / Vincent Bado

Des habitants expriment leur soutien aux militaires à Ouagadougou.

Des habitants expriment leur soutien aux militaires à Ouagadougou. - Sputnik France
6/10

Des habitants expriment leur soutien aux militaires à Ouagadougou.

© REUTERS / Vincent Bado

On est sans nouvelles du Président Kaboré. Arrêté dans la soirée du 23 janvier, il serait actuellement détenu dans une base militaire.

Sur la photo: un habitant prend en photo une voiture appartenant au président Roch Kaboré à Ouagadougou.

On est sans nouvelles du Président Kaboré. Arrêté dans la soirée du 23 janvier, il serait actuellement détenu dans une base militaire.Sur la photo: un habitant prend en photo une voiture appartenant au président Roch Kaboré à Ouagadougou. - Sputnik France
7/10

On est sans nouvelles du Président Kaboré. Arrêté dans la soirée du 23 janvier, il serait actuellement détenu dans une base militaire.

Sur la photo: un habitant prend en photo une voiture appartenant au président Roch Kaboré à Ouagadougou.

© REUTERS / Thiam Ndiaga

Les manifestations à Ouagadougou ont commencé le 22 janvier. Les manifestants ont exigé la démission du Président et le transfert du pouvoir aux militaires. Dans la nuit du 23 janvier, un échange de coups de feu a eu lieu devant la résidence présidentielle.

Sur la photo: des éclaboussures de sang sur la voiture appartenant au Président Roch Kaboré devant sa résidence à Ouagadougou.

Les manifestations à Ouagadougou ont commencé le 22 janvier. Les manifestants ont exigé la démission du Président et le transfert du pouvoir aux militaires. Dans la nuit du 23 janvier, un échange de coups de feu a eu lieu devant la résidence présidentielle.Sur la photo: des éclaboussures de sang sur la voiture appartenant au Président Roch Kaboré devant sa résidence à Ouagadougou. - Sputnik France
8/10

Les manifestations à Ouagadougou ont commencé le 22 janvier. Les manifestants ont exigé la démission du Président et le transfert du pouvoir aux militaires. Dans la nuit du 23 janvier, un échange de coups de feu a eu lieu devant la résidence présidentielle.

Sur la photo: des éclaboussures de sang sur la voiture appartenant au Président Roch Kaboré devant sa résidence à Ouagadougou.

© REUTERS / Vincent Bado

Des coups de feu ont également retenti dans deux camps militaires, dont l’un abrite la prison où sont détenus les participants à la tentative du coup d’État de 2015, et sur une base aérienne. Le service de téléphonie mobile a été coupé et un couvre-feu imposé dimanche dans la capitale par l’ancien Président, couvre-feu semble-t-il maintenu par les mutins.

Sur la photo: sympathisants des militaires dans une rue à Ouagadougou.

Des coups de feu ont également retenti dans deux camps militaires, dont l’un abrite la prison où sont détenus les participants à la tentative du coup d’État de 2015, et sur une base aérienne. Le service de téléphonie mobile a été coupé et un couvre-feu imposé dimanche dans la capitale par l’ancien Président, couvre-feu semble-t-il maintenu par les mutins.Sur la photo: sympathisants des militaires dans une rue à Ouagadougou. - Sputnik France
9/10

Des coups de feu ont également retenti dans deux camps militaires, dont l’un abrite la prison où sont détenus les participants à la tentative du coup d’État de 2015, et sur une base aérienne. Le service de téléphonie mobile a été coupé et un couvre-feu imposé dimanche dans la capitale par l’ancien Président, couvre-feu semble-t-il maintenu par les mutins.

Sur la photo: sympathisants des militaires dans une rue à Ouagadougou.

© REUTERS / Vincent Bado

Le Burkina Faso est l’un des États les plus pauvres d’Afrique. Le pays est enclavé et ne dispose pas de ressources minérales importantes. 90% de la population pratique une agriculture de subsistance primitive. Plus des deux tiers de la population est analphabète et plus de la moitié vit sous le seuil de pauvreté. L’âge moyen est de 18 ans et l’espérance de vie d’environ 60 ans.

Sur la photo: un sympathisant des militaires brandit un drapeau national à Ouagadougou.

*Organisation terroriste interdite en Russie.

Le Burkina Faso est l’un des États les plus pauvres d’Afrique. Le pays est enclavé et ne dispose pas de ressources minérales importantes. 90% de la population pratique une agriculture de subsistance primitive. Plus des deux tiers de la population est analphabète et plus de la moitié vit sous le seuil de pauvreté. L’âge moyen est de 18 ans et l’espérance de vie d’environ 60 ans.Sur la photo: un sympathisant des militaires brandit un drapeau national à Ouagadougou.*Organisation terroriste interdite en Russie. - Sputnik France
10/10

Le Burkina Faso est l’un des États les plus pauvres d’Afrique. Le pays est enclavé et ne dispose pas de ressources minérales importantes. 90% de la population pratique une agriculture de subsistance primitive. Plus des deux tiers de la population est analphabète et plus de la moitié vit sous le seuil de pauvreté. L’âge moyen est de 18 ans et l’espérance de vie d’environ 60 ans.

Sur la photo: un sympathisant des militaires brandit un drapeau national à Ouagadougou.

*Organisation terroriste interdite en Russie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала