Les autotests périmés livrés dans les écoles, l’Éducation nationale se décharge de toute faute

© AFP 2022 DAMIEN MEYERDes autotests
Des autotests - Sputnik France, 1920, 27.01.2022
Les témoignages d’enseignants disant avoir reçu des autotests dont la date de péremption est proche ou déjà dépassée se multiplient. Face à ce couac, l’Éducation nationale assure avoir livré les stocks aux académies courant 2021, sans autres acheminements depuis la rentrée des vacances de Noël.
Depuis bientôt un mois, les écoles font face à divers inconvénients qui exacerbent leur gronde: annonce d’un nouveau protocole sanitaire la veille de la rentrée, modalités jugées trop difficiles à appliquer, enchaînement de leurs mises à jour et enfin arrivée d’autotests déjà périmés.
Certains enseignants témoignent en avoir reçus des déjà expirés ou très proches de l’être, alors qu’ils sont indispensables pour respecter les consignes du protocole sanitaire et dépister massivement les élèves en cas de contamination dans la classe.
Une principale d’un collège dans le Nord raconte au Parisien avoir reçu deux boîtes de 10 autotests le 10 janvier dont la date de péremption était le 9 janvier. Sur Twitter, un enseignant a affirmé qu’une boîte livrée avant les vacances de Noël était inutilisable depuis le 9 octobre.
Le collège Bergson, situé dans le XIXe arrondissement de Paris, n’a eu que deux jours pour utiliser les tests avant qu’ils ne soient périmés.
"C’est encore une forme de mépris, on nous jette les miettes", peste Sophie Venetitay, porte-parole du Snes-FSU, principal syndicat du second degré, citée par le quotidien.
Publiant une photo d’une boîte dont la date de validité prend fin le 30 janvier, elle souligne d’ailleurs que le nombre d’autotests n’est pas à la hauteur des besoins de l’établissement scolaire.
"Pendant des mois, on n'a pas eu d'autotest alors que visiblement les stocks étaient là et puis là, on a l'impression qu'en dernière minute, on les écoule. C'est quand même une situation assez ubuesque", s’indigne-t-elle auprès de Franceinfo.

Explication officielle

L'Éducation nationale assure être de bonne foi et entend désigner les académies responsables:
"Les autotests ont été acquis, puis distribués dans les établissements en avril et mai 2021. Des approvisionnements, en volume moins important, se sont poursuivis après la rentrée de septembre 2021. Les dates de péremption de ces autotests étaient comprises entre janvier 2022 et avril 2023", explique le ministère dans un communiqué dont Franceinfo a pris connaissance le 26 janvier.
De plus, il affirme qu’aucun acheminement d’autotests vers les académies ou les établissements ne se fait depuis la rentrée.
Contacté par Le Parisien, le ministère précise que ces livraisons proviennent d’un stock de 54 millions de kits commandés au printemps 2021, dont la date limite était entre janvier 2022 et avril 2023.
Un nouveau dispositif mis en place le 26 janvier doit améliorer la situation, les enseignants pouvant désormais bénéficier de deux autotests chacun jusqu’au 31 janvier, puis de 10 par mois au moins jusqu’au mois de mars, à retirer directement dans les pharmacies, avec la concertation de la direction. Par ailleurs, ce nombre est largement inférieur à celui nécessaire pour dépister les élèves si tous les autres autotests se retrouvent en fin de période de validité.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала