Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 21.09.2021
Présidentielle 2022
La prochaine élection présidentielle française va se dérouler du 10 au 24 avril 2022.

Marion Maréchal aux côtés de Zemmour? "Qui vivra verra", dit le candidat

© SputnikÉric Zemmour
Éric Zemmour - Sputnik France, 1920, 28.01.2022
La possibilité de voir Marion Maréchal rejoindre le candidat du parti Reconquête pourrait bien animer la campagne présidentielle. Face à cette éventualité, le leader de la formation politique a choisi de temporiser.
C’est une annonce qui pourrait bien avoir l’effet d’une bombe. Lors d’une entretien pour Le Parisien, l’ancienne députée a confié être en pleine réflexion quant à l’éventualité de rejoindre Éric Zemmour.
Elle a annoncé lors d’un autre entretien au Figaro son retour dans la vie politique, mais n’a pas encore décidé dans quelle circonscription elle se présentera pour briguer un nouveau mandat. La seule certitude est que Mme Maréchal ne le fera pas à Lyon, là où elle a fondé son école de sciences politiques.
Le candidat, lors d’un déplacement ce vendredi 28 janvier à Pierrefitte-sur-Sauldre dans le Loir-et-Cher en marge de son meeting solognot de Chaumont-sur-Tharonne, a fait face à la presse qui l’a questionné sur cette possibilité.
"Je vous répondrai ce qu'aurait répondu ma grand-mère: qui vivra verra". "C'est une belle semaine, des gens nous rejoignent, des politiques, mais aussi des Français".

Incompréhension au sein du RN

Pour le Rassemblement national, cette éventualité est mal digérée d’autant plus que Mme Maréchal a annoncé qu’elle ne rejoindrait pas sa tante. Invitée chez CNews le 28 janvier, Marine Le Pen a qualifié cette annonce de brutale, violente et difficile.
Stéphane Ravier, sénateur RN des Bouches-du-Rhône, a mis en avant avoir vécu la division entre Jean-Marie Le Pen et Bruno Maigret, des moments de guerre interne qui a eu pour effet de diviser les militants. Le sénateur craint que les électeurs d’Éric Zemmour et Marine Le Pen soient désabusés au point de ne plus aller voter.
Pour Jean-Lin Capelle, député européen RN, Mme Maréchal a le droit de rallier M.Zemmour, mais ne le fera pas gagner. Il déplore qu’elle et ses soutiens feront perdre dans le même temps Marine Le Pen.
Jean-Marie Le Pen, figure historique du parti, a annoncé vouloir s’entretenir dans les prochains jours avec sa fille et sa petite-fille. Il a ajouté qu’il ne souhaitait pas exprimer sa pensée pour le moment, mais qu’il le fera quand ce sera opportun.
Selon le sondage BVA réalisé pour Orange et RTL et publié ce 28 janvier, Mme Le Pen est créditée de 18% des intentions de vote, contre 12,5% pour Éric Zemmour.

Des défections qui se poursuivent

Au sein du Rassemblement national, on assiste ces derniers jours à un départ de quelques cadres du parti. Damien Rieu a fait ses valises. Le militant de Génération identitaire, qui était jusqu’alors assistant parlementaire du député européen Philippe Olivier, a rejoint les rangs de M.Zemmour le 20 janvier 2022.
La veille, c’était l’eurodéputé Jérôme Rivière qui annonçait son ralliement à Éric Zemmour. Cette décision n’est cependant pas anodine puisqu’il s’était fait plus discret dans les affaires du parti ces derniers mois. Il faut souligner que l’élu n’était plus en phase avec le parti depuis la défaite de Thierry Mariani lors des élections régionales en PACA.
Des inimitiés avec le beau-frère et conseiller spécial de Marine Le Pen, Philippe Olivier, puis la nomination de Jordan Bardella à la tête du parti par intérim à la place de Louis Alliot l’ont poussé vers la sortie.
M.Bardella a demandé le 21 janvier que M.Rivière rende son mandat de député, ce qu’il n’a pas fait et ce dernier a été exclu du groupe RN au Parlement européen. Invité sur le plateau des 4 Vérités sur France 2 le 24 janvier, Jérôme Rivière a assuré que d’autres ralliements de personnalités issues du RN vers le parti Reconquête interviendront.
"Il y aura d’autres parlementaires qui sont issus du Rassemblement national. Il leur appartiendra de l’annoncer."
Le parti a ensuite connu une nouvelle défection. Il s’agit du député européen Gilbert Collard qui a annoncé rejoindre Éric Zemmour le 21 janvier. M.Collard était présent à Nîmes lorsque le candidat de Reconquête était venu lors d’un meeting de pré-campagne en octobre 2021. Ils avaient même eu l’occasion de discuter.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала