Londres doublera ses troupes déployées en Estonie au sein de l’Otan

Londres - Sputnik France, 1920, 30.01.2022
Le Royaume-Uni entend doubler le nombre de ses soldats stationnés en Estonie et n’exclut aucune sanction visant la Russie en cas d’attaque contre l’Ukraine, d’après la chef de la diplomatie britannique.
Dans le contexte de la crise autour de l’Ukraine, les autorités britanniques comptent doubler leur contingent militaire déployé actuellement en Estonie au sein du bataillon multinational de l’Otan, a fait savoir la chef du Foreign Office Liz Truss.
"Nos efforts diplomatiques sont combinés aux mesures de dissuasion. Nous offrons à l’Otan des avions supplémentaires, ainsi que des navires de guerre et des spécialistes. Nous doublons le nombre de nos troupes en Estonie, et mettons également en alerte le porte-avions HMS Prince of Wales", a indiqué la ministre dans une tribune publiée dans le Daily Telegraph.
Dans le même temps, elle a souligné que son pays, conjointement avec les États-Unis et l’Otan, invitait la Russie à négocier "sur la base des principes de liberté, de démocratie et de suprématie de la loi".
"La balle est dans le camp des Russes. Je continuerai à discuter de ce problème avec nos partenaires ainsi qu’avec Moscou pour y trouver une solution diplomatique. Pourtant, je reste prête à entreprendre des démarches nécessaires pour exposer les possibles conséquences de la bellicosité continue", a écrit Mme Trass.
Aujourd’hui, 900 militaires britanniques sont déployés en Estonie qui partage avec la Russie une frontière de 324 kilomètres.

Menace de sanctions contre les "oligarques de Poutine"

Précédemment, dans un entretien accordé à la chaîne Sky News, la chef de la diplomatie britannique avait avoué n’exclure aucune sanction à l’encontre de la Russie en cas d’attaque visant l’Ukraine.
"Toute entreprise présentant un intérêt pour le Kremlin et le régime russe pourra faire l’objet de sanctions. Ainsi, les oligarques de Poutine et les compagnies soutenant les autorités russes n’auront pas où se cacher", a-t-elle expliqué.
La ministre a d’ailleurs fait valoir que Londres restait disposé à apporter toute assistance nécessaire à Kiev, bien qu’un éventuel envoi de troupes britanniques en Ukraine soit selon elle peu probable.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала