Ethiopian Airlines reprend les vols du 737 MAX, une première depuis le crash de 2019

© AP Photo / Mulugeta AyeneLieu du crash du Boeing 737 MAX 8 éthiopien
Lieu du crash du Boeing 737 MAX 8 éthiopien - Sputnik France, 1920, 01.02.2022
Ethiopian Airlines recommencera à voler mardi avec l'avion Boeing 737 MAX en dépit des critiques quant à l'utilisation de cet appareil depuis un crash aérien mortel il y a près de trois ans qui a poussé les autorités à travers le monde à clouer le modèle au sol.
En mars 2019, un vol à destination de Nairobi s'est écrasé dans un champ six minutes après son décollage de la capitale éthiopienne Addis-Abeba, tuant les 157 passagers et membres d'équipage. Cinq mois plus tôt, un autre avion du même modèle s'était écrasé en Indonésie, tuant 189 personnes.
Ces accidents ont révélé un logiciel défectueux des 737 Max, ce qui a conduit à une interdiction de vol de l'appareil dans le monde entier et provoqué la plus grave crise de l'histoire de Boeing. L'avionneur américain a déboursé quelque 20 milliards de dollars (17,75 milliards d'euros) pour remédier aux difficultés du 737 MAX après la mise en évidence de lacunes dans le processus de certification.
Ethiopian Airlines effectuera un vol de démonstration du Boeing 737 MAX autour du Kilimandjaro, le plus haut sommet d'Afrique, et retournera à Addis-Abeba avec des journalistes, des diplomates et des officiels à bord, a indiqué la compagnie aérienne.
Certains proches des victimes de l'accident de mars 2019 ont toutefois exprimé leur colère après la décision de la compagnie.
"Je ne volerai jamais dans un MAX et si le vol que je prends s'avère utiliser un MAX, je devrai annuler ce vol", a déclaré Tom Kabau, un avocat kenyan qui a perdu son frère de 29 ans, George, dans le crash.
Dans un communiqué publié le 22 janvier, Ethiopian Airlines a expliqué que la décision avait été prise "après une recertification intense" du Boeing 737 MAX par plusieurs organismes de réglementation.
"Nous avons pris suffisamment de temps pour surveiller les travaux de modification de la conception avec un processus de rectification rigoureux sur plus de 20 mois", avait déclaré Tewolde Gebremariam, le PDG d'Ethiopian Airlines, dans un communiqué publié en décembre.
"Nos pilotes, ingénieurs, techniciens d'aéronefs et membres du personnel de cabine sont confiants dans la sécurité de la flotte", avait-il alors indiqué.
L'Éthiopie est l'un des derniers pays à remettre en service le 737 MAX, qui vole déjà aux États-Unis, en Europe, en Chine, en Australie, au Japon et en Indonésie.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала