Une famille fait une découverte improbable en pêchant à l’aimant

La Charente  - Sputnik France, 1920, 01.02.2022
En Charente-Maritime, une famille pratiquant la pêche à l’aimant a remonté un obus de mortier dont la destruction a nécessité l’intervention des services de déminage.
"Ça a été un peu la panique": une habitante de la commune de Burie, en Charente-Maritime, a remonté un obus de mortier de 81 mm alors qu’elle pratiquait la pêche à l’aimant en famille, rapporte Sud Ouest.
Ayant réalisé cette découverte improbable, ses auteurs ont immédiatement prévenu la gendarmerie. "Ils nous ont dit de nous écarter en attendant leur arrivée", raconte Loicia Hervé, 36 ans.
Le maire de la commune, Gaby Touzinaud, et son premier adjoint, Marc Sohas, se sont rapidement rendus sur les lieux. Par la suite, la gendarmerie de Saint-Porchaire a procédé à la sécurisation du site, tandis que des photos de l’engin ont été transmises aux démineurs de La Rochelle pour que ces derniers évaluent sa dangerosité.
Les démineurs ont ensuite souhaité transporter l’obus jusqu’à La Rochelle "pour le détruire dans un site dédié", a expliqué à Sud Ouest le maire Gaby Touzinaud.

Pas le premier obus pêché à l’aimant

Combinant la chasse au trésor avec la dépollution, la pêche à l’aimant consiste à remonter les objets métalliques présents sous l’eau grâce à un gros aimant, un loisir qui réserve souvent bien des surprises.
Ainsi, en août 2020, un habitant de Montigné-le-Brillant, dans la Mayenne, a pêché à l’aimant un sac contenant plus de 700 pièces de monnaie de 40 pays différents, dont une datant de Louis XIII en 1640.
Quatre mois plus tôt, deux jeunes Belges qui pêchaient à l’aimant dans la Sambre ont sorti de l’eau un obus de 70 mm datant probablement de la Première Guerre mondiale.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала