JO de Pékin: la flamme olympique entame un parcours raccourci par la pandémie

© Photo Pixabay / StockSnapLa flamme olympique
La flamme olympique - Sputnik France, 1920, 02.02.2022
Le relais de la flamme olympique de Pékin a débuté mercredi, le célèbre basketteur Yao Ming et un soldat chinois blessé lors d'un accrochage à la frontière indienne en 2020 étant parmi les premiers à porter la torche symbolique, au cours d'un voyage qui ne durera que trois jours.
L'itinéraire qui mènera la flamme jusqu'à des sites tels que la Grande Muraille et le Palais d'été est bien plus modeste que le tour du monde réalisé avant les Jeux d'été de 2008 à Pékin, qui avait été perturbé par des manifestations en cours de route.
La flamme a quitté la Grèce en octobre et se rendra sur les lieux des compétitions, dont Zhangjiakou dans la province voisine du Hebei, avant de terminer son voyage par l'allumage de la vasque olympique vendredi lors de la cérémonie d'ouverture.
L'événement de mercredi a commencé avec l'allumage de la torche par le vice-Premier ministre chinois Han Zheng qui l'a remise à Luo Zhihuan, 80 ans, le premier patineur de vitesse du pays à avoir participé à des compétitions internationales.
Parmi les porteurs de la torche figurait Qi Fabao, un officier de l'Armée populaire de libération gravement blessé lors d'un accrochage frontalier avec les troupes indiennes, en 2020 dans la vallée de Galwan. Il a repris le flambeau au quadruple médaillé d'or en patinage de vitesse sur piste courte, Wang Meng.
Plus de 1.000 porteurs de la flamme participeront au relais cette semaine. En raison de la pandémie de COVID-19, seuls quelques membres du public ont été sélectionnés pour y assister, comme ce sera le cas lors des épreuves sportives des Jeux. Celles-ci se dérouleront à l'intérieur d'un "circuit fermé" qui isole les athlètes et le personnel olympique.
En dépit des précautions prises, onze membres du personnel ont été hospitalisés suite à des infections au COVID-19 dans la capitale chinoise depuis le 23 janvier, sur un total de 232 cas positifs, a déclaré mercredi Brian McCloskey, président du groupe d'experts médicaux de Pékin 2022. Les organisateurs ont enregistré 32 cas au cours des dernières 24 heures, dont 15 nouveaux arrivants à l'aéroport.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала