Un bébé de 15 mois refusé en centre de dépistage faute de masque

Une fillette - Sputnik France, 1920, 02.02.2022
Une fillette de 15 mois a été refusée dans un centre de dépistage à Rennes faute de masque: elle l’arrachait "systématiquement". Le père de l’enfant a été obligé de faire le tour des pharmacies pour trouver un laboratoire acceptant de faire un test.
Élise, 15 mois, a été déclarée cas contact avec un autre enfant de sa crèche à Rennes. Ses parents ont d'abord réalisé un autotest dont le résultat s'est révélé négatif, relate Ouest-France. Mais conformément au protocole sanitaire en vigueur dans les écoles, un test antigénique doit être réalisé, et le 31 janvier le père de la fillette l’a amenée au centre de dépistage de Malifeu à Rennes.
Un problème est venu troubler leur démarche: la fillette ne tolérait pas le masque sur son visage, l’arrachant "systématiquement", selon son père.

"Je pensais qu'ils avaient un accueil dédié aux enfants. Une fois sur place, grosse déconvenue: la personne de l'accueil m'a dit qu'il fallait qu'Élise soit masquée. J'ai essayé de lui mettre le masque pendant un quart d’heure, mais pas moyen, elle l’arrachait systématiquement", a expliqué le père au quotidien.

Le personnel du centre a assuré que le masque était obligatoire, même pour les plus petits. Recalé du centre, le père de famille a fait le tour des pharmacies avant de trouver un laboratoire qui a accepté de tester l'enfant.

"Tolérance" pour les petits

Interrogé sur sa politique, le centre de dépistage évoque un protocole sanitaire qui prévoit le port du masque au moment d’accéder au centre de dépistage. Faute de "vrai" masque, la bouche des petits enfants, qui n’apprécient souvent pas de le porter, peut être couverte avec une écharpe ou un tissu.

"Pour les enfants, et notamment les plus petits, il y a évidemment une tolérance. Il est demandé que leur bouche soit couverte avec une écharpe, une couverture, ou tout autre tissu au moment d’accéder au centre, afin de limiter les risques de transmission du virus", a avancé le centre de dépistage toujours auprès d’Ouest-France.

Quand les petits refusent le masque

Souvent les plus petits ont peur de porter un masque. Dans ce cas, les experts conseillent d'habituer l'enfant progressivement, en mettant des masques sur ses peluches, en les décorant, en montrant des photos d’autres enfants masqués, mais en aucun cas le forcer. Aux enfants plus âgés, les parents peuvent expliquer la raison du port du masque.

"On ne devrait pas forcer un enfant à porter un masque", avance Jason Brophy, pédiatre canadien en maladies infectieuses à l’hôpital pour enfants de l'est de l'Ontario (CHEO).

Depuis janvier, l’âge à partir duquel l’enfant est obligé de porter le masque sanitaire dans les transports, les lieux recevant du public ou à l’école, est fixé en France à six ans.

Application stricte des consignes

Les cas d’imposition des masques aux plus petits restent isolés. En septembre 2020, une histoire a suscité de l’émotion: une Américaine avec son fils de deux ans a été invitée à quitter un vol de Southwest Airlines. La cause: en attendant le décollage, le petit aurait enlevé son masque pour grignoter, ce qui aurait déplu à l’équipage. Plus tard, la compagnie a indiqué que la passagère a été remboursée et qu’une enquête interne a été ouverte pour déterminer ce qu’il s’était passé.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала