Prié de commenter le blocage de RT en Allemagne, l'Onu s'exprime

© Sputnik . Vladimir Astapkovitch / Aller dans la banque de photosDrapeau de l'Onu
Drapeau de l'Onu  - Sputnik France, 1920, 03.02.2022
Le porte-parole adjoint du secrétaire général de l’Onu a refusé de fournir tout commentaire par rapport au blocage de la chaîne de télévision RT DE en Allemagne, mais assure dans le même temps être en faveur de la libre diffusion des médias dans le monde.
Les Nations unies ne veulent pas prendre position sur l’interdiction de diffusion de la chaîne de télévision RT DE en Allemagne le 1er février. C’est via le porte-parole adjoint du secrétaire général de l’organisation, Farhan Haq, qu’elles l’ont fait savoir.

Celui-ci a affirmé à Sputnik n'avoir rien de précis à dire quant à cette affaire, malgré le fait que la chaîne télévisée émette grâce à une autorisation délivrée par la Serbie, en toute conformité avec la Convention européenne sur la télévision transfrontière.
"Je ne suis pas au courant des actes législatifs en question, donc je n'ai pas de commentaire spécifique [sur cette situation, ndlr]. De manière générale, nous voulons que la diffusion gratuite des médias soit autorisée dans tous les pays."



Des mesures sans fondement pour Berlin

Le ministère allemand des Affaires étrangères a réagi à l’interdiction pour Deutsche Welle d’émettre sur le territoire russe que Moscou a prononcée ce 3 février en réaction au blocage de RT DE. Berlin a déclaré dans un communiqué de presse transmis à Sputnik que cette décision ne reposait sur rien et ne faisait qu’amplifier les désaccords entre les deux pays.

"Les mesures annoncées aujourd'hui par le gouvernement russe contre Deutsche Welle sont sans fondement et représentent une nouvelle pression sur les relations germano-russes."
Le ministère a ajouté que si ces mesures étaient réellement mises en œuvre, elles auraient pour effet de limiter considérablement la libre diffusion des journalistes indépendants en Russie, ce qui revêt selon Berlin "une importance particulière en ces temps de tension politique".

Un diplomate russe de haut rang a affirmé à Sputnik que la Russie était prête à réagir positivement si l’Allemagne changeait sa position sur RT DE.

Une mesure d’avertissement aux pays où RT opère


Le sénateur Alexandre Bachkine a déclaré à Sputnik que la décision du ministère russe des Affaires étrangères d'annuler l'accréditation des journalistes de Deutsche Welle servirait d'avertissement aux autres pays où des problèmes sont artificiellement créés dans le travail de RT.

"Dans les relations internationales, tout est construit sur la base de la parité, donc si d'autres pays agissent comme de nouveaux censeurs contre RT, les mêmes conséquences pour leur travail en Russie pourraient leur arriver."
M.Bachkine a poursuivi en déclarant que la Russie ferait tout pour protéger les médias russes et son public russophone à l’étranger. Il a ajouté que les difficultés rencontrées par ces médias étaient liées au fait que l’Occident craignait la presse russe.

"Parce que RT et nos autres journalistes disent la vérité, elle est exigée, et c'est ce dont ils ont peur".
De son côté, Youri Recheto, chef de la succursale moscovite de Deutsche Welle, a annoncé sur le site de la chaîne avoir reçu une notification ordonnant la fermeture du bureau avant 9h vendredi 4 février et le retour dans la journée au ministère russe des Affaires étrangères des accréditations délivrées au personnel.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала