La NASA met en ligne des images où des étoiles libèrent de l’énergie

Un ciel étoilé - Sputnik France, 1920, 04.02.2022
Chargée de percer les mystères de l’univers, la NASA a mis en ligne des photos prises grâce à l'observatoire spatial à rayons X Chandra. Celui-ci a immortalisé la libération des rayons X dans l’espace suite à des différents événements cosmiques impliquant des étoiles, voire des amas de galaxies.
La NASA a rendu publics des clichés d'étoiles pris par l'observatoire spatial à rayons X Chandra. Les images montrent comment les rayons X provenant des processus énergétiques associés aux étoiles se libèrent dans l’univers.
"Notre univers émet de l'énergie sous de nombreuses formes et en utilisant des télescopes comme chandraxray, NASAHubble, NASAWebb et IXPE, nous disposerons des outils nécessaires pour l'explorer. Jetez un coup d'œil à la façon dont les différents types de lumière provenant des télescopes terrestres et spatiaux peuvent être combinés", a écrit Thomas Zurbuchen, administrateur associé de la Direction des missions scientifiques de la NASA sur Twitter.
Chandra est l'observatoire spatial de la NASA pour l'exploration de l'espace par les rayons X. Il a été lancé le 23 juillet 1999 par la navette spatiale Columbia lors de la mission STS-93.

Le décryptage des photos

Par exemple, l'observatoire a détecté de l'énergie provenant de l'étoile symbiotique R Aquarius. Cet objet est composé d’une naine blanche d’une température relativement basse et d’une géante rouge variable. Alors qu'elles sont en orbite l'une autour de l'autre, la naine blanche attire la matière de la géante rouge à sa surface. Finalement, ces matériaux s'accumulent en quantité suffisante pour provoquer une explosion.
Les astronomes ont observé de telles explosions au cours des dernières décennies. Les données de rayons X enregistrées par Chandra, en couleur violet sur la photo, montrent comment la libération d'énergie de la naine blanche entre en collision avec la matière l’entourant et crée des ondes de choc semblables aux bangs des avions supersoniques.
Les observations d'une autre étoile, la supernova Cassiopée A, ont révélé comment les éléments individuels de l'étoile explosée sont éjectés dans l'espace. Les rayons X montrent le silicium, le soufre, le calcium et le fer sur les photos. Le bleu représente l'onde de choc de l'explosion qui se propage vers l'extérieur.
Les amas de galaxies, les plus grandes structures de l'univers maintenues ensemble par la gravité, sont des environnements dynamiques contenant des galaxies individuelles et d'énormes quantités de gaz chaud et de matière noire. Souvent, un énorme trou noir au centre d'un amas peut contribuer à son comportement. Dans Abell 2597, un trou noir supermassif central géant pousse le gaz vers l'extérieur et crée des bulles, ou des vides, à l'intérieur. Cette image composite comprend les rayons X de Chandra en bleu sur la photo, les données optiques du Digitized Sky Survey en orange et l'émission des atomes d'hydrogène en lumière optique de l'observatoire Las Campanas au Chili en rouge.
Pulsar, vue d'artiste - Sputnik France, 1920, 31.01.2022
Un astre inédit dans la Voie lactée détecté grâce à un radiotélescope
Lorsque deux galaxies sont en train de fusionner, l'interaction gravitationnelle peut déclencher des vagues de formation d'étoiles. C'est le cas de NGC 4490, une galaxie spirale qui est entrée en collision avec une plus petite située en haut à droite mais non visible sur cette image.
Les astronomes supposent que ces deux galaxies ont déjà connu leur plus grand rapprochement possible et qu'elles se séparent maintenant l'une de l'autre. Certaines des sources ponctuelles de rayons X représentent des trous noirs de masse stellaire et des étoiles à neutrons au sein de la galaxie. Sur cette image de NGC 4490, les rayons X de Chandra en violet ont été combinés avec une image optique d’Hubble.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала