Les sites olympiques de Pékin vus depuis l’espace par des satellites russes – photos

© Sputnik . Ramil Sitdikov / Aller dans la banque de photosLes tours olympiques devant le centre de presse de JO 2022 à Pékin (archive photo)
Les tours olympiques devant le centre de presse de JO 2022 à Pékin (archive photo) - Sputnik France, 1920, 04.02.2022
Alors que les XXIVe Jeux olympiques d’hiver s’ouvrent en Chine, l’agence spatiale russe Roscosmos a dévoilé des images satellite montrant les installations olympiques de Pékin.
À quoi ressemblent les sites olympiques de Pékin vus depuis l'espace? L’agence spatiale russe Roscosmos a mis en ligne des photos de ces installations prises par ses satellites de télédétection Ressours-P et Kanopous-V.
Les images publiées sur Twitter, Facebook, Instagram, Telegram et VKontakte présentent le stade Nid d’oiseau capable d’accueillir 91.000 spectateurs, la piscine, le Village olympique, le centre de ski alpin de Yanqing et d'autres sites.
Le satellite Ressours-P a également pris en photo la Cité Interdite, le plus grand palais du monde.
Les spécialistes de l'industrie spatiale russe ont souhaité bonne chance aux athlètes: "Bonne chance les gars!".

Jeux olympiques de Pékin

Les XXIVe Jeux olympiques d’hiver de Pékin se tiendront du 4 au 20 février, sans spectateurs internationaux en raison de la pandémie de Covid-19. Au total, 109 séries de médailles dans 15 sports différents seront disputées pendant les Jeux olympiques d’hiver de Pékin.
La cérémonie d’ouverture des Jeux se déroule ce vendredi 4 février au stade Nid d’oiseau, en présence du Président chinois Xi Jinping et de son homologue russe Vladimir Poutine, en visite en Chine.
Auparavant, les États-Unis ont déclaré qu'ils n'enverraient pas de délégation officiellepour ces Jeux olympiques, justifiant cette décision par des violations présumées des droits de l'homme en Chine. Pékin a plusieurs fois rejeté ces accusations. Malgré ce boycott diplomatique appuyé par le Royaume-Uni, l'Australie et le Canada, les athlètes étatsuniens prennent part à la compétition.

Satellites Ressours-P et Kanopous-V

Les données obtenues par le satellite de télédétection Ressours-P servent à étudier les ressources naturelles, à contrôler la pollution de l'environnement, à évaluer l’évolution des glaciers, à détecter les situations d'urgence, etc.
Le système Kanopous-V est conçu pour obtenir des images panchromatiques et multizones de la surface de la Terre pour Roscosmos, les ministères russes des Situations d’urgence, des Ressources naturelles et de l'Écologie, pour le Service fédéral d'hydrométéorologie et de surveillance de l'environnement, l'Académie russe des sciences, ainsi que d'autres départements et sociétés privées.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала