Un comique britannique dans la tourmente après une blague sur l’Holocauste

Un théâtre - Sputnik France, 1920, 05.02.2022
L’humoriste britannique Jimmy Carr a soulevé un tollé en plaisantant sur l’extermination des Tsiganes durant la Seconde Guerre mondiale, au cours d’un spectacle. Plusieurs associations sont montées au créneau.
Alors que Jean Castex s’est récemment rendu à Auschwitz pour célébrer le 77e anniversaire de la libération des camps, une polémique sur l’Holocauste vient de surgir outre-Manche. L’humoriste Jimmy Carr a en effet laissé sceptique en voulant plaisanter sur l’extermination des Tsiganes par les nazis, au cours d’un de ses spectacles diffusés sur Netflix.

"Quand les gens parlent de l'Holocauste, ils évoquent la tragédie et l'horreur de six millions de vies juives perdues à cause de la machine de guerre nazie. Mais ils ne mentionnent jamais les milliers de Tsiganes qui ont été tués par les nazis. Parce que personne ne parle des côtés positifs", a ainsi lâché l’humoriste devant son public.

Une tentative d’humour qui n’a pas été très bien accueillie. Plusieurs associations mémorielles ont fait part de leur indignation. L’Holocaust Memorial Day Trust s’est ainsi dit "atterré" par les propos de l’humoriste et "horrifié" des rires qui ont suivi dans la salle, soulignant que le travail forcé, la stérilisation ou l’extermination des Tsiganes et des Roms n’avaient pas à être des sujets de moqueries.
Certains personnalités politiques ont aussi vivement réagi. Nadia Whittome, plus jeune députée du Royaume-Uni, a notamment annoncé avoir écrit à Netflix pour demander de supprimer les propos de Jimmy Carr.
Même son de cloche chez le député David Lammy, qui a appelé la plateforme à faire disparaître au plus vite cette "célébration du génocide".
Le secrétaire d'État à la Culture, Nadine Dorries, a par ailleurs précisé à la BBC qu’un projet de loi sur les médias était à l’étude, afin de mieux cadrer les contenus sur les plateformes de streaming. Netflix n’a pas pour l’heure réagi à la polémique.

Sujet sensible

Ce n’est pas la première fois que des tentatives d’humour sur l’Holocauste créent la polémique. Certains comédiens et humoristes dansent parfois sur la corde raide en la matière.
En juillet dernier, Kentaro Kobayashi, directeur de la cérémonie d'ouverture des JO de Tokyo et ancien comédien, avait notamment été limogé pour des plaisanteries faites dans le cadre d'un ancien spectacle.
En 2018, l’humoriste Laura Laune avait également créé la controverse, en plaisantant sur la Shoah. La chaîne France 2 s’était également attirée des critiques, en diffusant un extrait de son spectacle au journal télévisé.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала