Après les "dîners de Bercy", Brigitte Macron fait scandale dans un extrait de "Complément d’enquête"

© AP Photo / Regis DuvignauBrigitte Macron
Brigitte Macron - Sputnik France, 1920, 06.02.2022
Brigitte Macron a assisté en novembre à une soirée organisée par Line Renaud avec d’autres personnalités politiques, dévoile "Complément d’enquête". Les bises et autres accolades en pleine épidémie ne sont pas passées inaperçues.
"Dans un autre pays, ce serait un scandale", dénonce l’économiste Thomas Porcher, se joignant à la voix de nombreux internautes choqués par un extrait de l’émission "Complément d’enquête" diffusé le 3 février sur France 2. Brigitte Macron y étreint et embrasse Line Renaud, célèbre actrice de 93 ans. C’était en novembre, au début de la cinquième vague de Covid-19.
"Une première dame aux petits soins pour l’artiste de 93 ans", commente la voix off du reportage. D’autres personnalités politiques et médiatiques se sont joints à l’événement: le ministre de la Santé Olivier Véran, le milliardaire Xavier Niel, l’ancien Premier ministre Bernard Cazeneuve, ou encore Dany Boon et Muriel Robin. Tous sont restés sans masque, sans gestes barrières, pour une soirée de remise de prix de la fondation de l’actrice pour la recherche médicale.
Le reportage avait pour objectif de mettre en lumière les liens entre les mondes politique et artistique. Il a notamment révélé les "dîners de Bercy" organisés par le couple Macron entre 2014 et 2016 afin d'étoffer son carnet d'adresses en vue de l'élection présidentielle.
Line Renaud est devenue une amie du couple Macron, ayant soutenu la candidature de l’actuel Président en 2017. En janvier 2021, elle était l’une des premières artistes connues à se faire vacciner publiquement pour montrer l’exemple. Ces images où la nonagénaire se fait embrasser par de nombreuses autres personnalités ont toutefois davantage suscité de l’inquiétude, sachant que la vaccination ne protège pas de la contamination.

Écart de Castex

C’est à cette même période que Jean Castex avait été au centre d’une polémique sur l’absence de gestes barrières lorsqu’il recevait des élus à Paris en marge du congrès de l’Association des maires de France. Il avait été testé positif au Covid-19 quelques jours après, poussant à l’isolement de plusieurs ministres français et belges qu’il venait de côtoyer.
Son homologue britannique Boris Johnson est actuellement dans la tourmente en raison de soirées qu’il a organisées à son domicile pendant la pandémie, le tout aggravé par un rapport accablant de la police londonienne. Malgré ses excuses publiques, les appels à la démission se multiplient, à la fois de la part de la population et des législateurs avec qui il travaille, jusqu’à dans son propre parti. S’il a refusé de quitter son poste jusqu’à maintenant, il a renouvelé une partie de son staff afin "d’apporter les changements nécessaires à la réalisation de son travail".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала