Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 21.09.2021
Présidentielle 2022
La prochaine élection présidentielle française va se dérouler du 10 au 24 avril 2022.

Zemmour a recueilli 460 "promesses de parrainage", selon son porte-parole

© AFP 2022 BERTRAND GUAYLancement du parti d'Éric Zemmour Reconquête!
Lancement du parti d'Éric Zemmour Reconquête! - Sputnik France, 1920, 06.02.2022
Alors qu’il peine à rassembler les signatures lui permettant de concourir en 2022, Éric Zemmour a obtenu de nombreuses promesses de parrainage, a affirmé son porte-parole sur RTL.
Éric Zemmour, qui vient de donner son deuxième meeting de campagne à Lille, dans une ambiance encore une fois tendue, est en bonne voie pour pouvoir se présenter à la présidentielle. C’est en tout cas ce qu’a affirmé son porte-parole Guillaume Peltier sur RTL, se montrant confiant pour réunir les 500 signatures nécessaires à son entrée en lice.
"Éric Zemmour sera candidat à la présidentielle. Il nous reste 30 jours. Nous avons franchi les 460 promesses de parrainage. Il reste tout un travail pour transformer ces promesses en signature définitive", a-t-il ainsi expliqué sur la radio privée.
Guillaume Peltier, qui a récemment quitté LR pour rejoindre Éric Zemmour, a en particulier salué les "maires ruraux, indépendants et sans étiquette", qui ont promis leur signature à son candidat.
Pour l’heure, l’ex-éditorialiste star de CNews compte 58 parrainages validés, à en croire le dernier décompte du Conseil constitutionnel. C’est plus que Marine Le Pen (35) mais bien moins qu’Emmanuel Macron (529) ou Anne Hidalgo (266). Les équipes d’Éric Zemmour ont donc encore du pain sur la planche, alors que de la période de recueil des signatures s'achève le 4 mars.

Batailles des parrainages

Si le suspens autour de l’obtention des 500 signatures anime presque chaque élection présidentielle, cette année, plusieurs candidats majeurs semblent véritablement avoir des difficultés avec leurs parrainages.
Éric Zemmour, Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen ont notamment fait part de leur crainte, appelant à revoir la règle des 500 signatures. Tous ont demandé à rétablir l’anonymat des parrainages, auquel François Hollande avait mis fin durant son quinquennat.
Une quête de parrainages qui semble également donner lieu à des règlements de compte politique. Fin janvier, Marine Le Pen avait ainsi accusé les élus LR de lui mettre des bâtons dans les roues, en donnant leurs parrainages à Éric Zemmour. Ce dernier s’était également plaint de la "bêtise tactique" des membres LR sur cette question des parrainages.
Si certains insistent donc pour que les règles changent, d’autres sont plutôt partisans du statu quo. Début janvier, Anne Hidalgo avait ainsi étrillé Marine Le Pen et Éric Zemmour, déclarant que s’ils ne recueillaient pas les signatures c’est qu’ils ne méritaient tout simplement pas de participer à la présidentielle.
Une majorité de Français pensent également que la loi sur les parrainages n’a pas à être modifiée, à en croire un récent sondage de l’institut CSA.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала