Acheté pour 26 euros en vide-greniers, ce dessin vaut plus de 8 millions d'euros

© Photo Pixabay ninocareUne librairie, image d'illustration
Une librairie, image d'illustration  - Sputnik France, 1920, 08.02.2022
Les objets achetés lors d'un vide-greniers peuvent receler beaucoup de secrets. Connu sous le nom de "La Vierge à l'enfant", ce dessin d'Albrecht Dürer a fait "l'objet d'un intérêt considérable depuis sa redécouverte" et est estimé à plus de huit millions d’euros.
Sa valeur est estimée à plus de 10 millions de dollars (huit millions d'euros). Toutefois, il avait été acheté pour... 26 euros.
"La Vierge à l'enfant" d'Albrecht Dürer a été acquise en 2017, lors d'un vide-greniers au domicile d'un architecte, pour la modique somme de 30 dollars (26 euros), rapporte CNN.

Comment a-t-il été retrouvé?

Ce dessin du célèbre peintre de la Renaissance allemande (XVIe siècle) est actuellement détenu par la galerie Agnews de Londres, une maison de vente aux enchères.
Le collectionneur d'art Clifford Schorer, consultant pour la galerie, a déclaré à CNN qu'il était tombé par hasard sur cette œuvre achevée aux alentours de 1503 alors qu'il se rendait à une fête dans le Massachusetts en 2019.
L’homme raconte qu’il avait oublié d'apporter un cadeau et a donc fait un détour chez un libraire. Lequel lui a dit que son ami avait un dessin de Dürer en lui demandant s'il voulait bien y jeter un coup œil. Schorer a accepté, sans beaucoup d'espoir: la dernière fois qu'un dessin inconnu de cet artiste avait été découvert, c'était il y a plus de 100 ans.
Mais celui-ci a créé son effet de surprise: Clifford Schorer a pris conscience de sa valeur, reconnaissant plus tard qu'il s'agissait d’un "objet d'un intérêt considérable depuis sa redécouverte".
"En règle générale, il s'agit d'une relation inverse entre le caractère spectaculaire de l’oeuvre et son degré de déception. [Par exemple] si quelqu'un me dit qu'il a un Léonard [de Vinci], je suis généralement assez confiant dans le fait que je vais voir des images qui ne sont pas impressionnantes", a déclaré M.Schorer. "Quand vous êtes dans mon monde, vous passez votre vie à chercher des choses inconnues qui mènent à des pistes de recherche fascinantes... et j'ai pu voir que j'étais au début de quelque chose d'extrêmement passionnant."

Acheté pour 80 euros, ce tableau pourrait être un Van Dyck

Une histoire semblable a déjà fait déjà du bruitcette année.
En 1970, l’historien de l’art Christopher Wright avait acheté pour 80 euros une copie d'un tableau d’Antoine van Dyck. Plus d'un demi-siècle après, ce spécialiste britannique a affirmé que cette toile apparemment sans valeur, un portrait d’Isabella Clara Eugenia, serait de la main même du maître flamand.
Wright a déclaré au Guardian qu’il estime désormais que le tableau vaut 40.000 livres sterling, soit 48.000 euros.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала