Une septuagénaire italienne découverte chez elle deux ans après sa mort

© Photo Pixabay / sabinevanerpMains d'une personne âgée (image d'illustration)
Mains d'une personne âgée (image d'illustration) - Sputnik France, 1920, 08.02.2022
La mort d'une femme de 70 ans, découverte momifiée sur sa chaise plus de deux ans après sa mort, a provoqué une onde de choc en Italie, relançant le débat sur la solitude des personnes âgées.
Marinella Beretta, qui n'avait plus de parents en vie, a été retrouvée dans sa maison à Prestino, près du lac de Côme, en Lombardie. Ses voisins ne l'avaient plus vue depuis au moins deux ans et demi, selon les médias locaux.
Ses restes momifiés ont été découverts par la police, venue sur place après avoir été alertée sur le risque de chutes d'arbres situés dans son jardin.
"Ce qui est arrivé à Marinella Beretta à Côme, la solitude de l'oubli, blesse nos consciences", a réagi la ministre de la Famille Elena Bonetti sur Facebook. "Une communauté qui veut rester unie a le devoir de se souvenir de sa vie. Nous devons cesser de limiter les horizons à la sphère privée et recommencer à prendre soin des liens entre nous (...) Personne ne doit rester seul".
Marinella Beretta était "la solitude incarnée", a écrit mardi l'éditorialiste Massimo Gramellini sur la première page du Corriere della Sera.
Les voisins de Mme Beretta, qui ne l'avaient pas vue depuis septembre 2019, ont pensé qu'elle avait déménagé au début de la pandémie de Covid-19, qui a frappé l'Italie début 2020.
En Italie, près de 40% des plus de 75 ans vivent seuls, selon un rapport de l'Institut national de statistique (Istat) datant de 2018.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала