Les Slovaques protestent contre un accord militaire avec les États-Unis

© Sputnik . Sergeï Pivovarov / Aller dans la banque de photosBratislava
Bratislava - Sputnik France, 1920, 09.02.2022
Des milliers de Slovaques ont protesté mardi 8 février dans la capitale Bratislava contre l’accord de coopération en matière de défense avec les États-Unis. Un accord "insensé et traître" selon l’opposition.
Des milliers de personnes se sont rassemblées mardi 8 février devant le bâtiment du Conseil national (parlement) dans la capitale slovaque Bratislava pour protester contre l'accord de coopération militaire entre la Slovaquie et les États-Unis, rapporte l’agence de presse slovaque TASR.
L’accord a été signé le 3 février à Washington par le secrétaire d’État américain Antony Blinken et le ministre slovaque de la Défense Jaroslav Nad’ et doit être entériné ce mercredi 9 février par le Parlement qui s’est réuni en urgence la veille pour en débattre.
Les manifestants agitaient des drapeaux nationaux et des bannières "Stop USA Army" et "Mier" (paix). La police a empêché certains d’entre eux de pénétrer dans le bâtiment.

Un accord controversé

L'accord a été soutenu par le gouvernement de coalition quadripartite au pouvoir du Premier ministre Eduard Heger, qui a déclaré qu'il "améliorera considérablement notre sécurité".
L'opposition prétend que cela compromettrait la souveraineté du pays, rendrait possible une présence permanente des troupes américaines sur le territoire slovaque, permettrait un déploiement d'armes nucléaires en Slovaquie et provoquerait la Russie. Les gouvernements slovaque et américain ont rejeté ces accusations.
L’ex-Premier ministre et chef de file du principal parti d’opposition SMER-social-démocratie Robert Fico estime que l’unique objectif de cet accord est de rapprocher les forces armées américaines de la frontière russe.

Deux bases aériennes pour 10 ans contre 100 millions de dollars

Le traité prévoit l’utilisation par l'armée américaine de deux bases aériennes slovaques - Malacky-Kuchyna et Sliac - pendant 10 ans, tandis que la Slovaquie recevra 100 millions de dollars (88 millions d’euros) des États-Unis pour les moderniser.
Lors de la réunion du Parlement, Robert Fico a appelé les législateurs à voter à main levée pour cet accord pour que "chaque député montre à ses citoyens ce qu’il est réellement et déclare à l’opinion publique son soutien ou son opposition à cet accord insensé et traître".
Le comité parlementaire pour la défense et la sécurité a recommandé lundi aux députés d’approuver cet accord. Le gouvernement compte également sur son approbation par le Parlement dans lequel la coalition au pouvoir est majoritaire.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала