L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Covid-19

Presque 700 décès dus au Covid en un seul jour? Voici l’explication

© Photo Pixabay/FoundryDans un couloir d'un centre médical
Dans un couloir d'un centre médical - Sputnik France, 1920, 09.02.2022
De nombreux Français sont restés perplexes face à l’annonce de presque 700 "nouveaux" décès en hôpital dus au Covid, mais une explication a été trouvée à ce chiffre alarmant. En réalité, le décalage de deux semaines dans le recensement des décès en Ehpad est à l’origine de ce chiffre trompeur.
Le 8 février, de nombreux Français ont été inquiétés par le chiffre des nouveaux décès dus au Covid annoncé par Santé publique France. En effet, plusieurs sites, dont l’application TousAntiCovid, ont affiché le nombre 691, ce qui est presque deux fois plus que le jour d’avant.
Alors que des internautes ont pointé la dégradation de la situation en France, une explication claire a été donnée à ce chiffre qui se révèle trompeur, puisqu’il montre le résultat d’un rattrapage du recensement des décès en Ehpad. Ceux-ci n’ont pas été mis à jour depuis le 25 janvier, donc depuis deux semaines.
Ainsi, le nombre annoncé montre les "nouveaux décès" recensés pour ces jours-là, et non pas les nouveaux décès survenus dans les hôpitaux en 24h. Le 8 février, ces derniers étaient 363, le reste relevant du rattrapage des chiffres des Ehpad.

Un allègement du protocole à venir?

Face à la baisse du nombre de personnes infectées par le Covid-19 ainsi que de celles en soins critiques diagnostiquées avec ce virus, certains allègements sont envisagés par les autorités.
S’exprimant aujourd’hui sur la situation épidémique actuelle, Gabriel Attal a rappelé qu’ils avaient "toujours dit que ces mesures seraient levées dès lors que la situation sanitaire le permettrait".
En détail, le nombre total de cas de personnes testées positives au Covid a considérablement reculé pour arriver à 235.267 le 8 février, contre 416.896 une semaine auparavant. Quant à la moyenne des cas sur une semaine, elle diminue également, pour s’élever à 211.716 actuellement.
"Il y a un début d’amélioration à l'hôpital et il y a des projections, des modélisations qui peuvent nous laisser espérer qu'à horizon fin mars début avril, la situation soit suffisamment détendue à l'hôpital pour que nous puissions lever le pass vaccinal", a déclaré le porte-parole du gouvernement en sortie de conseil des ministres.
Le même avis a été donné par Alain Fischer, président de la campagne vaccinale en France, qui a expliqué ce 9 février, que cette levée du pass vaccinal "peut aller assez vite".
Gabriel Attal a également évoqué le protocole sanitaire à l’école et a promis des "annonces d’ici la fin de la semaine".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала