Des extrémistes amnistiés grâce aux USA quittent la Syrie pour l'Occident, selon la Défense russe

© AP Photo / Hussein MallaUn soldat américain en Syrie, image d'illustration
Un soldat américain en Syrie, image d'illustration - Sputnik France, 1920, 10.02.2022
Washington a favorisé la libération de plusieurs djihadistes emprisonnés en Syrie et leur départ vers les États-Unis, le Canada et l’Europe, a indiqué la Défense russe, alors que Damas ne cesse de réclamer le retrait des troupes américaines de son territoire.
Un groupe d’extrémistes détenus dans les prisons contrôlées par les Kurdes ont bénéficié de l’assistance américaine pour obtenir de faux papiers et quitter la Syrie à destination des États-Unis, du Canada et de l’Europe, a annoncé ce mercredi 9 février le chef adjoint du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, le contre-amiral Oleg Jouravlev.
Le Centre "a été informé du départ du territoire de la République arabe Syrienne d’anciens djihadistes de Daech*, qui avaient été auparavant détenus dans les prisons contrôlées par l’administration kurde dans le gouvernorat d’Hassaké. En utilisant de faux papiers, ces personnes partent à destination des États-Unis, du Canada et des pays de l’Union européenne", selon Oleg Jouravlev.
Il a ajouté que le Centre continuait ses activités visant le règlement pacifique du conflit syrien et l’assistance à tous les citoyens syriens dans le rétablissement de la vie pacifique dans le pays.

Damas exige le retrait des Américains

Sur fond des combats entre formations kurdes soutenues par l’aviation américaine et terroristes de Daech* dans le gouvernorat d’Hassaké, Damas a déploré le 22 janvier dernier "des massacres contre les civils".
Ces actes, menés par les forces américaines et les Forces démocratiques syriennes (FDS) kurdes dans le gouvernorat d’Hassaké, ont été qualifiés par les autorités syriennes de "crimes de guerre et crimes contre l’humanité".
Dans son communiqué du 22 janvier, le ministère syrien des Affaires étrangères et des expatriés a de nouveau réclamé le retrait "des forces d’occupation américaines" du nord-est de la Syrie comme des forces turques du nord-ouest.
*Organisation terroristes interdite en Russie
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала