Le Nigeria souhaite réhabiliter les victimes du trafic d'êtres humains et de la drogue

© Photo pixabay / stevepbDrogue (image d'illustration)
Drogue (image d'illustration) - Sputnik France, 1920, 10.02.2022
Le gouvernement nigérian a fait savoir mercredi qu'il cherchait des partenariats pour réhabiliter les victimes du trafic d'êtres humains et de la drogue.
Fatima Waziri-Azi, directrice de l'Agence nationale pour l'interdiction du trafic de personnes (NAPTIP) a fait cette déclaration à l'occasion de sa visite au Centre de réhabilitation Vanguard Against Drug Abuse (VGADA) à Abuja.
Un grand nombre de personnes acheminées par le trafic d'êtres humains sont également utilisées pour transporter de la drogue, a souligné la responsable, ajoutant que les deux crimes étaient souvent entrelacés.
"Aussi, ce que nous proposons, c'est de l'assistance post-traumatique, c'est ce dont nous avons besoin, en plus de services de soutien psychologique et de réhabilitation, entre autres", a-t-elle dit.
"Depuis sa création, la NAPTIP est venue en aide à 18.000 victimes de trafic d'êtres humains. Je crois dans l'impératif de soutenir ces personnes aussi longtemps qu'elles ont besoin de soutien".
Pour sa part, Hope Omeiza, directeur exécutif du VGADA, a indiqué que ce Centre avait été créé pour soigner les consommateurs de drogue.
L'organisation souhaite impliquer des ONG internationales pour financer ce centre et rendre le traitement abordable et accessible aux victimes, a indiqué M. Omeiza.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала