La France élargira la protection de ses territoires de l’Antarctique, annonce Macron

© Photo Pixabay/robynmGlacier, image d'illustration
Glacier, image d'illustration - Sputnik France, 1920, 11.02.2022
Emmanuel Macron a annoncé l’engagement de la France à renforcer la protection de ses territoires de l’Antarctique, lors du sommet international "One Ocean" qui se tient à Brest. Cette déclaration intervient au moment de la publication du décret étendant la réserve naturelle nationale des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF).
Emmanuel Macron a annoncé ce 11 février l’intention de la France d’élargir la protection de ses territoires de l’Antarctique, lors du sommet international "One Ocean" qui se tient à Brest du 9 au 11 février.
Cette annonce fait suite à la publication du décret étendant la réserve naturelle nationale des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), dans le sud de l'Océan indien, ce 11 février, au Journal officiel.
Selon ce décret, "la totalité des parties terrestres, ainsi que les eaux intérieures, mers territoriales et zones économiques exclusives des archipels Crozet, Kerguelen et des îles Saint-Paul et Amsterdam" est classée en réserve naturelle nationale des Terres australes françaises.
"La superficie totale de la réserve naturelle nationale [...] est d'environ 1.662.000 km², dont environ 7.700 km² de partie terrestre", précise le texte.
L’augmentation de la protection se traduit par l’interdiction ou la réglementation de la pêche. L’exploitation minière y est également interdite. Des mesures visant à limiter les "pressions affectant de manière caractérisée la conservation des oiseaux et mammifères marins" peuvent également être prises, indique le décret.
Attendue depuis quelques mois, cette nouvelle extension marque "la détermination de la France à assurer la conservation de ces joyaux de l'océan Indien et à promouvoir ce modèle de gestion de nos ressources auprès de nos États voisins de cette région du monde", faisait valoir le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu en novembre.

Renforcer la protection forte

En 2021, le Président français a réaffirmé l’objectif de protéger 30% des espaces terrestres et maritimes dès 2022 en France. Et 10% des espaces protégés feront l’objet d’une protection forte. Une année plus tard, le seuil de 30% est déjà franchi.
Cependant, "pour la protection forte, c’est plus compliqué", a-t-il reconnu. "On va passer de 2 à 4 %, On est sur le bon chemin pour atteindre les 10% en 2030".
Parmi les mesures prévues pour renforcer la protection de l'ensemble des eaux, figure la lutte contre la pêche illégale.
"La pêche illicite est un fléau. On doit être plus actifs, mieux organisés", a lancé le Président de la République. Intervenant régulièrement contre la pêche illégale, la France prévoit de coordonner ses actions avec la Commission européenne.
Les marines de l’Italie, du Danemark, des Pays-Bas, seront mises à contribution "pour mieux vérifier, contrôler et sanctionner ces activités", notamment dans le Golfe de Guinée et le canal du Mozambique, a souligné M.Macron.

"One Ocean"

Ce sommet, voulu par le Président Emmanuel Macron, a pour objectif de renforcer la protection des océans. C'est le premier d'une série d'événements internationaux prévus sur ce thème: une réunion de l'Onu sur l'environnement fin février qui abordera la question d'un accord international sur le plastique, des négociations en mars à l'Onu sur un traité pour la haute mer, des COP biodiversité et climat et une conférence de l'Onu sur les océans à Lisbonne en juin.
Durant le sommet, l’UNESCO a fait part de son engagement de cartographier 80% des fonds marins d’ici 2030 pour "protéger les populations", ce alors que seuls 20% le sont. Toutes les décisions prises lors de ces événements porteront le nom d’"engagements de Brest", a noté Emmanuel Macron.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала