Un conducteur roué de coups pour avoir demandé de présenter un titre de transport

Un bus  - Sputnik France, 1920, 11.02.2022
Un chauffeur de bus de Poitiers et un usager ont été roués de coups par un groupe d’individus après que le premier leur avait demandé de présenter leurs tickets.
Un acte de violence s’est produit vers 17 heures le 9 février dans un bus de la ligne 2B dans le quartier des Couronneries à Poitiers, dans la Vienne. Quand quatre individus d’une vingtaine d’années sont montés à bord, le chauffeur a constaté qu’ils n’avaient visiblement pas de titre de transport, relate Actu17. Il leur a alors fait la remarque et aurait demandé d’en valider un chacun. Il a ensuite averti qu’il ne redémarrerait pas s’ils ne s’exécutent pas sur le champ, en laissant les portes ouvertes.
De son côté, un passager leur aurait aussi demandé de valider leur titre de transport. C’est à ce moment-là que la situation a dégénéré.
D’après le média, cet usager aurait ainsi été tabassé jusqu’à tomber au sol.
Le conducteur se serait interposé en filmant la scène avec son téléphone portable. Une alerte a été donnée.
Cependant, l’un des malfaiteurs a profité du moment et a dérobé le portable. Le chauffeur a réussi à le récupérer, mais a aussi été roué de coups.

Un auteur présumé arrêté

Lorsque les forces de l’ordre sont arrivées sur place, les agresseurs s’étaient enfuis.
Actu17 indique que le chauffeur a été légèrement blessé. Il a exercé son droit de retrait. Quant à l’individu agressé, il a été pris en charge par les secours.
L’un des suspects a été interpellé et placé en garde à vue.
Une enquête a été ouverte.
Cette agression intervient une semaine après une autre impliquant un conducteur de bus, survenue le 2 février à Avion, dans le Pas-de-Calais. L'homme a été poignardé à trois reprises par un individu ayant refusé d’arrêter de fumer son joint.

Violences dans les transports en commun

Le Figaro a publié le 20 janvier la liste des 11 villes où les transports en commun sont les plus dangereux et qui ont dépassé en 2020 la barre des 1.000 vols ou agressions. Les données proviennent du Service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI).
Selon ce classement, Paris occupe la première place, avec 55.000 personnes victimes de violences et de vols dans les transports en commun en 2020. Puis, en deuxième position se trouve Saint-Denis avec 2.218 personnes agressées en 2020. Lyon, et ses 6.533 vols et agressions, est en troisième place, suivi de Montpellier, Grenoble, Bordeaux, Nantes, Lille, Toulouse, Nice et Marseille.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала