La hausse du prix du pétrole à 100 dollars le baril stimulera l'inflation, selon Bloomberg

Pétrole - Sputnik France, 1920, 14.02.2022
Si les prix du pétrole montent à 100 dollars le baril ou plus, cela stimulera l'inflation, mais aussi menacera les perspectives de croissance dans un certain nombre de pays, selon les estimations de Bloomberg.
La flambée des prix du pétrole risque de porter un double coup dur à l'économie mondiale. Selon les experts de Bloomberg Economics, l’augmentation des prix de 70 dollars en décembre à près de 100 dollars fin février accélérera l'inflation aux États-Unis et en Europe d'un demi-point pour cent supplémentaire d'ici le second semestre.
Les analystes de JPMorgan Chase&Co indiquent pour leur part que le prix du Brent de 150 dollars pourrait freiner la croissance économique mondiale et fera grimper l’inflation à 7%, ce qui est plus de trois fois supérieur au taux visé par la plupart des responsables de la politique monétaire, note Bloomberg.
Depuis 2021, les prix mondiaux du pétrole ont augmenté de plus de 50%. Cette montée s’explique notamment par la résurgence post-confinement de la demande mondiale, les tensions géopolitiques, ainsi que par la congestion des chaînes d'approvisionnements, d’après l’agence.
Les analystes de Goldman Sachs, qui estiment que le pétrole coûtera 100 dollars le baril au troisième trimestre, évoquent la hausse du taux d’inflation globale de 60 points de base en moyenne qui touchera surtout les économies émergentes.
Mark Zandi, économiste en chef chez Moody's Analytics, estime que la croissance économique ralentit de 0,1 point pour cent chaque fois que le prix du pétrole augmente de 10 dollars le baril.

"Avec l'inflation actuellement au plus haut depuis plusieurs décennies et l'incertitude entourant les perspectives d'inflation déjà sans précédent, la dernière chose dont l'économie mondiale a besoin est une nouvelle augmentation des prix de l'énergie", ont écrit les économistes de HSBC Janet Henry et James Pomeroy dans un rapport du 4 février.

Le 14 février, le prix du pétrole Brent a atteint son plus haut niveau depuis 2014. Le prix des contrats à terme d'avril sur le Brent a augmenté de 0,9% à 96,02 dollars le baril. Les contrats à terme de mars sur le WTI ont augmenté de plus de 1,8% pour atteindre 94,82 dollars le baril.

Qui en profite?

Aux États-Unis, l'émergence de l'industrie du pétrole de schiste signifie que son économie est moins vulnérable aux chocs pétroliers, note Bloomberg.
Les prix élevés du brut profitent aussi à la Russie. Selon les analystes, les prix resteront au niveau de 90 dollars le baril en 2022. S'ils atteignent 100 dollars, cela pourrait rapporter 80 milliards de dollars supplémentaires à l’économie russe.
D'autres producteurs des marchés émergents en profiteraient aussi, tout comme le Canada et les économies du Moyen-Orient, d’après les estimations de l’agence.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала