Israël aurait refusé la vente de systèmes Dôme de fer à Kiev

© REUTERS / Amir Cohen Interception de roquettes palestiniennes par le Dôme de fer
Interception de roquettes palestiniennes par le Dôme de fer - Sputnik France, 1920, 15.02.2022
L’État hébreu a bloqué la demande de Kiev de lui livrer plusieurs systèmes antimissiles Dôme de fer, développés par Israël en coopération avec le Pentagone, relate Ynet.
Souhaitant éviter une réaction acerbe de la part de Moscou, Israël a bloqué le transfert à l’Ukraine de systèmes de défense antimissile Dôme de fer, rapporte le site Ynet.
Selon ses informations, des responsables ukrainiens avaient été impressionnés par les capacités démontrées par le système notamment durant la crise israélo-palestinienne de 2021. Au printemps 2021, Kiev a officiellement demandé à l’administration Biden de lui fournir des missiles Patriot et Dôme de fer, développés par le Pentagone en coopération avec Israël.
À l’époque, les législateurs américains ont soutenu le transfert des systèmes en question à l’Ukraine. Pourtant, Dôme de fer étant un projet conjoint israélo-américain, toute vente à un pays tiers devait être approuvée par les deux pays développeurs.

La Syrie en cause?

Or, lors de discussions informelles, des officiels israéliens ont laissé entendre à la partie américaine que leur pays n’y donnerait pas son aval par crainte de porter préjudice à ses rapports avec la Russie, compte tenu surtout de l’influence qu’elle exerce sur la Syrie voisine d’Israël.
Pour leur part, les Ukrainiens ont ces derniers mois à plusieurs reprises demandé au gouvernement israélien d’approuver la vente, mais en vain, indique Ynet. Et les États-Unis, persuadés par l’argumentation israélienne, ont renoncé au transfert à Kiev non seulement de Dôme de fer, mais aussi de missiles Patriot.

Kiev veut "approfondir sa coopération" avec Israël

Pour sa part, la Société israélienne de radiodiffusion avait rapporté les déclarations du ministre des Affaires étrangères, Yaïr Lapid, qui a fait savoir le weekend dernier que Kiev avait demandé l’assistance militaire d’Israël, qui examinait cette demande, sans fournir plus de détail.
Précédemment, le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kouleba avait indiqué que son pays était "intéressé à approfondir sa coopération dans le domaine de la défense" avec Israël, notamment "en matière de défense aérienne". Dans le même temps, il a invité Israël à assumer un rôle diplomatique dans la crise qui oppose Kiev à Moscou.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала