Le Contrôleur européen veut interdire le logiciel espion Pegasus

cyber espionnage - Sputnik France, 1920, 15.02.2022
Le Contrôleur européen de la protection des données (CEPD) a appelé mardi à l'interdiction du logiciel d'espionnage controversé Pegasus, développé par le groupe israélien NSO.
Le CEPD a déclaré que l'utilisation de Pegasus pourrait conduire à un "niveau d'intrusion sans précédent, capable d'interférer avec les aspects les plus intimes de notre vie quotidienne".
Israël a fait l'objet d'une pression internationale à la suite d'allégations selon lesquelles certains gouvernements étrangers auraient détourné l'utilisation du logiciel pour espionner des militants des droits de l'homme, des journalistes et des hommes politiques.
NSO n'a pas voulu confirmer ou démentir l'existence de clients actuels ou potentiels pour Pegasus, précisant que le groupe n'exploitait pas le système une fois vendu à ses clients gouvernementaux et ne participait en aucune façon à sa gestion.
"Une interdiction du développement et du déploiement de logiciels espions ayant la capacité de Pegasus dans l'UE serait l'option la plus efficace pour protéger nos droits et libertés fondamentaux", a déclaré le CEPD.
Une enquête publiée l'année dernière par 17 médias, initiée par Forbidden Stories, une association de journalistes basée à Paris, a révélé que le logiciel espion avait été utilisé à l'échelle mondiale pour pirater des smartphones appartenant à des journalistes, des fonctionnaires et des militants des droits de l'homme.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала