- Sputnik France, 1920
Crise ukrainienne
Les tensions sont montées entre la Russie et l'Ukraine fin 2021 sur fond de mouvements d’unités militaires dans le sud de la Russie.

D’autres dates d’invasion? Moscou ironise sur les annonces médiatiques ratées concernant l’Ukraine

© Sputnik . Service de presse du ministère russe des Affaires étrangères / Aller dans la banque de photosMaria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères
Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères - Sputnik France, 1920, 16.02.2022
Au lendemain de l’"invasion" annoncée par les médias occidentaux, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, non sans ironie, a demandé aux médias américains et britanniques de communiquer leur calendrier des autres invasions russes de l'Ukraine.
Maria Zakharova a commenté les annonces de la prétendue invasion russe de l’Ukraine qui, à en croire plusieurs médias anglo-saxons, a dû avoir lieu dans la nuit du 15 au 16 février.

"Demande aux médias de désinformation américains et britanniques Bloomberg, le New York Times, le Sun, etc.: annoncez le calendrier de nos "invasions" pour l'année à venir. Je voudrais planifier des vacances ", a-t-elle publié sur sa chaîne Telegram ce 16 février.

Plusieurs quotidiens britanniques ont en effet annoncé que la Russie allait envahir l’Ukraine le 16 février, à 3h du matin (heure de Kiev). Faute d’"attaque" ce mercredi matin, le Sun a corrigé son article, l'heure exacte de "l'invasion de l'Ukraine" ayant été remplacée par "à tout moment".
Le Kremlin avait hier déjà réagi avec ironie aux annonces. Le 15 février, Dmitri Peskov, porte-parole de Vladimir Poutine, a conseillé aux Ukrainiens de "régler (leurs) alarmes pour cette heure et de voir par eux-mêmes" si une attaque allait avoir lieu.

D’autres dates

Hier, Maria Zakharova s’est également exprimée quant à la date du 15 février, "prédite" par Bloomberg. "Le 15 février 2022 restera dans l'histoire comme le jour où la propagande de guerre occidentale a échoué. Ils [les propagandistes] ont été humiliés et anéantis sans un seul coup de feu", a-t-elle lâché, toujours sur Telegram.
Parallèlement, la Russie continue le retrait partiel de ses troupes massées aux frontières avec l’Ukraine. Ainsi, des soldats appartenant à des unités du district militaire Sud, engagées dans des exercices militaires en Crimée, ont entamé ce mercredi leur retour dans leurs garnisons, a annoncé le ministère russe de la Défense.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала