Les protestations des routiers se poursuivent au Canada

Les protestations initiées par les camionneurs contre les restrictions liées à la pandémie de Covid-19 et les vaccinations obligatoires se poursuivent au Canada.
Pendant ce temps, la police a procédé à l’interpellation des organisateurs du "Convoi de la liberté", tandis que le Premier ministre Justin Trudeau a accusé les États-Unis de soutenir financièrement les manifestants.
Découvrez la situation à Ottawa dans ce diaporama de Sputnik.
© REUTERS / Carlos Osorio

Les dirigeants du "Convoi de la liberté" qui ont organisé des manifestations dans le pays ont déclaré que l’état d’urgence imposé par le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, ne pouvait pas empêcher les manifestations pacifiques. Malgré la victoire symbolique des autorités, qui s’est traduite par le déblocage d’un important poste de contrôle à la frontière américano-canadienne, les manifestants ne comptent pas abandonner leurs positions.

Les dirigeants du "Convoi de la liberté" qui ont organisé des manifestations dans le pays ont déclaré que l’état d’urgence imposé par le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, ne pouvait pas empêcher les manifestations pacifiques. Malgré la victoire symbolique des autorités, qui s’est traduite par le déblocage d’un important poste de contrôle à la frontière américano-canadienne, les manifestants ne comptent pas abandonner leurs positions. - Sputnik France
1/10

Les dirigeants du "Convoi de la liberté" qui ont organisé des manifestations dans le pays ont déclaré que l’état d’urgence imposé par le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, ne pouvait pas empêcher les manifestations pacifiques. Malgré la victoire symbolique des autorités, qui s’est traduite par le déblocage d’un important poste de contrôle à la frontière américano-canadienne, les manifestants ne comptent pas abandonner leurs positions.

© REUTERS / Lars Hagberg

Dans le même temps, l’interpellation des organisateurs des manifestations de routiers a commencé à Ottawa. Deux des principaux militants ont été interpellés et leurs avoirs bancaires gelés.

Dans le même temps, l’interpellation des organisateurs des manifestations de routiers a commencé à Ottawa. Deux des principaux militants ont été interpellés et leurs avoirs bancaires gelés. - Sputnik France
2/10

Dans le même temps, l’interpellation des organisateurs des manifestations de routiers a commencé à Ottawa. Deux des principaux militants ont été interpellés et leurs avoirs bancaires gelés.

© REUTERS / Carlos Osorio

La veille, des habitants du centre-ville d’Ottawa ont intenté un recours collectif en exigeant que soient sanctionnés les manifestants qui les importunaient avec les bruits incessants des camions.

La veille, des habitants du centre-ville d’Ottawa ont intenté un recours collectif en exigeant que soient sanctionnés les manifestants qui les importunaient avec les bruits incessants des camions. - Sputnik France
3/10

La veille, des habitants du centre-ville d’Ottawa ont intenté un recours collectif en exigeant que soient sanctionnés les manifestants qui les importunaient avec les bruits incessants des camions.

© REUTERS / Patrick Doyle

Il est également reproché aux manifestants que l’accumulation des camions à Ottawa rend difficile le passage des ambulances.

Il est également reproché aux manifestants que l’accumulation des camions à Ottawa rend difficile le passage des ambulances. - Sputnik France
4/10

Il est également reproché aux manifestants que l’accumulation des camions à Ottawa rend difficile le passage des ambulances.

© REUTERS / Carlos Osorio

Néanmoins, les routiers n’ont pas l’intention de quitter la ville.

Néanmoins, les routiers n’ont pas l’intention de quitter la ville. - Sputnik France
5/10

Néanmoins, les routiers n’ont pas l’intention de quitter la ville.

© REUTERS / Carlos Osorio

Pour mettre fin à la confrontation, la police effectue un exercice spécial dans une banlieue d’Ottawa.

Pour mettre fin à la confrontation, la police effectue un exercice spécial dans une banlieue d’Ottawa. - Sputnik France
6/10

Pour mettre fin à la confrontation, la police effectue un exercice spécial dans une banlieue d’Ottawa.

© REUTERS / Carlos Osorio

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a accusé les États-Unis de soutenir financièrement les protestataires. Il est convaincu qu’ils reçoivent de l’argent par le biais de campagnes de crowdfunding. M.Trudeau a déclaré que cet argent provenait des États-Unis et d’autres pays.

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a accusé les États-Unis de soutenir financièrement les protestataires. Il est convaincu qu’ils reçoivent de l’argent par le biais de campagnes de crowdfunding. M.Trudeau a déclaré que cet argent provenait des États-Unis et d’autres pays. - Sputnik France
7/10

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a accusé les États-Unis de soutenir financièrement les protestataires. Il est convaincu qu’ils reçoivent de l’argent par le biais de campagnes de crowdfunding. M.Trudeau a déclaré que cet argent provenait des États-Unis et d’autres pays.

© REUTERS / Carlos Osorio

Dans le même temps, M.Trudeau a appelé les forces de l’ordre à cesser toute violence à l’encontre des manifestants.

Dans le même temps, M.Trudeau a appelé les forces de l’ordre à cesser toute violence à l’encontre des manifestants. - Sputnik France
8/10

Dans le même temps, M.Trudeau a appelé les forces de l’ordre à cesser toute violence à l’encontre des manifestants.

© REUTERS / Carlos Osorio

Auparavant, la police a brutalement frappé Gerry Charlebois, retraité de 78 ans, qui avait klaxonné pour soutenir les manifestations du "Convoi de la liberté".

Auparavant, la police a brutalement frappé Gerry Charlebois, retraité de 78 ans, qui avait klaxonné pour soutenir les manifestations du "Convoi de la liberté". - Sputnik France
9/10

Auparavant, la police a brutalement frappé Gerry Charlebois, retraité de 78 ans, qui avait klaxonné pour soutenir les manifestations du "Convoi de la liberté".

© REUTERS / Carlos Osorio

Les manifestations dans la capitale canadienne se poursuivent depuis près de trois semaines. Dans ce contexte, le Premier ministre Justin Trudeau a dû quitter sa résidence.

Les manifestations dans la capitale canadienne se poursuivent depuis près de trois semaines. Dans ce contexte, le Premier ministre Justin Trudeau a dû quitter sa résidence. - Sputnik France
10/10

Les manifestations dans la capitale canadienne se poursuivent depuis près de trois semaines. Dans ce contexte, le Premier ministre Justin Trudeau a dû quitter sa résidence.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала