Un débat entre chocolatine et pain au chocolat vire à une violente bagarre dans les Landes

© AFP 2022 JOEL SAGETPain ou chocolat
Pain ou chocolat  - Sputnik France, 1920, 18.02.2022
Pain au chocolat ou chocolatine? Si, selon un historien toulousain, l’appellation originelle est celle employée dans le sud-ouest du pays, les débats entre les Français subsistent. Un Landais a été condamné à de la prison ferme pour avoir frappé des jeunes du Nord qui disaient "pain au chocolat".
Un débat linguistique qui est allé un peu trop loin. Un jeune habitant de Mimizan, dans le sud-ouest, a été condamné à quatre mois de prison ferme pour avoir fait preuve de violence à l’égard de deux habitants du Nord qui disaient "pain au chocolat" au lieu de "chocolatine", rapporte Sud-Ouest.
Si les faits remontent au mois de juillet 2020, le verdict n’est tombé que le 15 février 2022.
Accompagné d’amis, le protagoniste de 21 ans a demandé à deux jeunes venus du Nord, quelle appellation entre les deux existantes ils utilisaient. C’est leur réponse "pain au chocolat" qui a déclenché finalement une violente bagarre, précise le quotidien.
Le Mimizannais s’en est pris aux autres jeunes, ce qui a entraîné une fracture de la mâchoire, un déplacement de dents et un enfoncement du crâne de ses victimes.
"Je ne sais pas pourquoi j’ai fait ça. Avec l’effet de groupe, l’alcool et le cannabis, ça m’a entraîné", a expliqué le prévenu pendant son audition, toujours selon le quotidien régional.
Il avait déjà été en détention pour d’autres faits de violence survenus également au mois de juillet 2020.

Un historien tranche le débat

Alors que l’appellation "chocolatine", employée dans le sud-ouest, et "pain au chocolat", propre au reste de la France, rivalisent depuis des années, un historien toulousain a récemment proposé une clarification qui est en mesure de mettre fin au débat.
Dans son livre Les mots du pain, paru en 2019, Jean Lapoujade a découvert que le mot chocolatine est apparu au milieu du XIXe siècle. La situation a changé au XXe siècle lorsque la recette de cette viennoiserie a été revisitée par les boulangers.
"[Ils l’]ont rebaptisée pain au chocolat pour qu’un lien soit fait avec leur métier. Ils ont également décidé de la renommer ainsi, car elle se consommait au goûter et à cette heure-là, les gens mangeaient du pain avec un bout de chocolat".
Cette rivalité linguistique a pris en 2018 une dimension politique, lorsque des députés Les Républicains ont défendu, mais sans succès, un amendement visant à promouvoir le nom chocolatine.
Quant à l’opinion publique, selon un sondage Ifop de 2019, 84% des Français plébiscitaient l’expression pain au chocolat, avec 94% des Franciliens qui préfèrent cette appellation, alors que 64% des sondés de Nouvelle-Aquitaine ont voté pour chocolatine.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала