- Sputnik France, 1920
Crise ukrainienne
Les tensions sont montées entre la Russie et l'Ukraine fin 2021 sur fond de mouvements d’unités militaires dans le sud de la Russie.

Draghi hostile à des sanctions contre la Russie visant l'énergie

CC BY 2.0 / Beyond Coal & Gas Image Library/Max Phillips / Shale gas pipes, Pennsylvania USADes tubes destinés au gaz de schiste en Pennsylvanie (archive photo)
Des tubes destinés au gaz de schiste en Pennsylvanie (archive photo) - Sputnik France, 1920, 19.02.2022
Toute sanction que l'Union européenne pourrait imposer à Moscou en cas d'agression militaire contre l'Ukraine ne devrait pas affecter les importations d'énergie, a estimé vendredi le président du Conseil italien Mario Draghi, dont le pays importe 90% du gaz qu'il consomme, en grande partie de Russie.
"Nous discutons de sanctions avec l'UE et au cours de ces discussions, nous avons fait connaître notre position, qu'il faudrait qu'elles se concentrent sur des secteurs limités, sans inclure l'énergie", a déclaré le chef du gouvernement italien lors d'une conférence de presse.
Mario Draghi, qui présentait un ensemble de mesures de soutien aux ménages et aux entreprises de la Péninsule face à la flambée des prix de l'énergie, a toutefois ajouté que son gouvernement examinait d'autres voies d'approvisionnement que la Russie pour son gaz.
Le président russe Vladimir "Poutine a évoqué la possibilité que la Russie continue à garantir ses fournitures à l'Italie et les augmente si nécessaire", a ajouté Mario Draghi.
Le gouvernement italien a adopté vendredi un ensemble de mesures d'un montant de 6 milliards d'euros pour aider ménages et entreprises à faire face à l'envolée des prix de l'énergie, dans le cadre d'un plan de 8 milliards pour soutenir l'économie.

10 milliards d'euros d'aides au budget

Ces mesures s'ajoutent à quelque 10 milliards d'euros d'aides déjà portées au budget de l'Etat depuis juillet dernier pour atténuer la forte hausse des prix du pétrole et du gaz.
Lors de sa conférence de presse, Mario Draghi a ajouté que son gouvernement mettait également en place des mesures de soutien au secteur automobile.
Le financement de ces nouveaux dispositifs ne nécessitera pas de nouveaux emprunts, a précisé le ministre de l'Economie, Daniele Franco, lors de la même conférence de presse.
"Le déficit cette année ne dépassera pas l'objectif de 5,6% du produit intérieur brut", a-t-il assuré.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала