L'Éthiopie lance la production d'électricité du Grand barrage sur le Nil la Renaissance

© Sputnik . Iouri SomovEthiopie (archive photo)
Ethiopie (archive photo) - Sputnik France, 1920, 20.02.2022
L'Éthiopie a officiellement lancé ce dimanche 20 février la production d’électricité du Grand barrage sur le Nil la Renaissance, d'une puissance de 375 MW.
Le lancement officiel de l'exploitation de ce méga-barrage a été présidé par le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, en présence de plusieurs hauts responsables.
En juillet 2021, l’Éthiopie avait achevé le deuxième remplissage du Grand barrage la Renaissance avec plus de 13,9 milliards de mètres cubes d’eau. Lors de la première phase de cette opération, qui s'est déroulée en juillet 2020, quelque 4,5 milliards de mètres cubes d'eau ont été retenus dans le réservoir.
Le gouvernement éthiopien avait alors affirmé avoir informé l'Égypte et le Soudan du début du deuxième remplissage de ce grand barrage, à la veille d’une réunion du Conseil de sécurité tenue à la demande du Caire et de Khartoum qui réclamaient un accord global contraignant sur le remplissage et le fonctionnement de l'infrastructure. Le Premier ministre éthiopien avait, à maintes reprises, assuré que le deuxième remplissage aurait lieu lors de la saison des pluies, soulignant que son pays n'avait pas l'intention de nuire aux pays situés en aval.

Barrage La Renaissance

Pour rappel, le gigantesque barrage La Renaissance dispose d’un réservoir de 74 milliards de m3. Haut de 155 mètres et long de 1,8 km, il aura une puissance de 6.000 mégawatts après achèvement des travaux, ce qui permettra de couvrir tous les besoins de l’Éthiopie en électricité.
Le Grand Barrage se trouve sur le Nil Bleu en territoire éthiopien, qui avec le Nil Blanc au Soudan, forment le Nil qui va jusqu’en Égypte. Le Nil Bleu alimente à hauteur de 85% les eaux du fleuve roi.
Dans les différents rounds de négociations tripartites, l’Éthiopie s’est arqueboutée sur ses droits en arguant que l’accès à ses ressources en eau était "une nécessité existentielle" car près de 70 millions de ses habitants vivent sans électricité et pour une grande partie dans la pauvreté. Des problèmes qui ne pourront être résolus que grâce à ce méga-projet de développement.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала